Cagnat, René
Musée de Lambèse: promenades archéologiques en Algérie et en Tunisie — Paris, 1895

Seite: 74
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1895/0084
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
74

le musée de lambèse

PLANCHE VII

INSCRIPTIONS LATINES ET MONUMENTS

CHRÉTIENS

I. — DEDICACE AU GENIE DE LA LEGION

Au Praetorium. — Pierre calcaire. —■ Base demi-cylindrique haute de 1.38 et large de 0.45.
Les côtés en sont ornés de rinceaux. La face, qui a la forme d'une colonne engagée, porte,
dans un cartouche, une inscription en lettres de 0.03 :

Genio leg(ionis) III Aug(ustae) P(iae) V(indicis), pro salute Im-
p(eratorum) Caes(arum duoriim) L. Septimi(i) Severi PU Pertinacis
Aug(usti) et M. Aureli(i) Antonini Aug(usti) Felicis Par(thici) Brit(an-
nici) Ger(manici) Max(imi) Aug(usti) et Juliae Augustae matris Au-
gusti n(ostri) et castrorum, dedicante ÇK Anicio Fausto leg(ato) Aug(us-
torum duorum) pr(o) pr(aetore) co(n)s(ule) des(ignato), T. Arranius Datus
signifer, ex sestertium tribus mil(ibus) n(wnmum) de suo posuit.

Ce piédestal supportait la statue du génie de la légion — on
notera les épithètes Pia Vindex qui lui sont ici attribuées, comme sur
tous les textes officiels postérieurs au principat de Commode. Il est
également intéressant de constater que le nom de la légion n'a pas
été martelé.

A la fin de la sixième ligne et à la septième existe dans la pierre
un creux où l'on a postérieurement gravé licis||par' brt ■ ger ■
nax ; il y avait auparavant à cette place L sep||timi getae caes.
Le début du mot Felicis, fe, a été aussi l'objet d'une correction. On
lisait primitivement à cette place et. Pareillement, la neuvième
ligne, où on avait écrit d'abord avgvstorvm, a été corrigée dans
la suite en avgvst '<* N *>

Le légat Anicius Faustus a laissé de nombreux souvenirs de
loading ...