Cagnat, René
Musée de Lambèse: promenades archéologiques en Algérie et en Tunisie — Paris, 1895

Page: 42
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1895/0052
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
42

LE MUSÉE DE LAMBÈSE

PLANCHE II

STATUES

I. — STATUE D'ESCULAPE
Au Praetorium. — Marbre blanc. —■ Hauteur 2.30 environ.

Elle est d'une conservation relativement assez bonne : le nez
seul est cassé, ainsi que le bras droit. Celui-ci était relié au corps par
un tenon de marbre dont l'attache existe encore sur la hanche. Une
autre amorce se remarque dans la base en avant du pied gauche ;
trois petits trous peu profonds sont creusés aussi dans cette base,
l'un à droite du pied droit, le second et le troisième de chaque côté
de l'amorce dont je viens de parler — je n'en vois pas la destina-
tion. — La partie postérieure du corps est à peine travaillée: la
statue était disposée dans une niche.

Elle représente Esculape, dans le temple duquel elle a été
trouvée. Le dieu y est figuré, suivant l'usage, sous les traits d'un
homme mûr, à la physionomie douce et majestueuse, à la barbe et
aux cheveux bouclés; ceux-ci sont noués derrière la tête par un
ruban. Son manteau enroulé cache le bras gauche laissant à décou-
vert la poitrine ; le bras droit tenait sans doute un attribut, peut-
être un serpent enroulé autour d'un bâton. A ses pieds est une ciste
remplie de manuscrits, symbole de la science médicale1^.

(1) Cf. sur les représentationsd'Esculape avec une ciste, Roscher, Lexikonder Mythologie, p. 627.
loading ...