Cagnat, René
Musée de Lambèse: promenades archéologiques en Algérie et en Tunisie — Paris, 1895

Page: 61
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1895/0071
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE MUSÉE DE LAMBÈSE

6l

216, un détachement pour cette campagne. Mais il se trouva mêlé à
des événements tout autres que ceux auxquels on s'attendait. L'em-
pereur, après quelques succès, fut tué par son préfet du prétoire.
Macrin, qui se fit proclamer à sa place. Bientôt, celui-ci se rendit
odieux à l'armée. Une partie de ses soldats reconnut alors Elagabal.
Les deux rivaux se rencontrèrent près d'Antioche et la bataille se ter-
mina par la défaite de Macrin : Elagabal resta seul maître de l'em-
pire. Il ne paraît pas douteux que le détachement de la légion IIIe
Augusta se soit déclaré sans hésitation pour le « fils du Grand An-
tonin (Caracalla), petit-fils du Divin Sévère », la famille de Septime
Sévère jouissant en Afrique, et particulièrement au camp de Lam-
bèse, d'une grande popularité. En tout cas, l'événement ne leur déplut
point, puisqu'ils qualifient, dans cette inscription, la campagne de
« très heureuse » W,

Par contre, l'empereur Elagabal, pour prouver sa satisfaction
aux soldats qui l'avaient aidé, dut leur concéder quelque avantage
honorifique ou pécuniaire. Il n'est pas téméraire de penser que c'est
à la reconnaissance impériale que les hommes figurant dans cette
liste durent le titre de duplarii avec la double solde qui y était atta-
chée. Nous avons déjà rencontré un exemple d'avancement de cette
sorte dans l'inscription précédente, à propos de l'expédition méso-
potamique de Septime Sévère.

4. — TOMBE D'UN CENTURION

Au Praetorium. — Base hexagonale haute de 1.05 ; chaque face mesure 0.27 en largeur.

Les lettres sont hautes de 0.03.

D(iis) M(anibus). P. Aelio, P. f(ilio), Romario ex Mysia, c(entu-
rioni) leg(ionum) III Au[g(ustae)] et VII C(laudiae), XX V(aleriae)

(1) Cf. sur cette expédition R. Cagnat, Armée d'Afrique, p. 164.
loading ...