Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Desgodets, Antoine Babuty
Les Edifices Antiques De Rome: Dessinés Et Mesurés Très Exactement — Paris, 1682 [Cicognara, 3700 VIII]

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.3251#0195
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
DEL' ARC DE SEPTIMÏUS. I9J
CHAPITRE X V 11 L
*De ï Arc de Septimim , à Rome.
G Et Arc fut bastipourle triomphe que le Sénat décerna à l'Empereur Septimius Sé-
vère & à Bassian son Fils, appelle dépuis Caracalla qu'il avoitasïbcié à l'Empire.
Quelques uns disent que l'Empereur n'accepta point ce triomphe & qu'il s'excu-
sa sur son incommodité des gouttes qui l'empeschoit de se tenir long-temps sur
les pieds, ainsi qu'il le faliqit pour triompher dans un chariot sur lequel les triom-
phateurs estoient debout.
J'ay fait dix Planches de cet Arc. La première contient les deux plans dont
le premier qui est en bas est celuy du rez de chaussée , où l'on voit l'ouverture
des trois Arcs qui communiquent ensemble , les deux piles du milieu estant
percées par des Arcs traversans : mais il faut sçavoir que les enfoncemens qui
sont en dedans aux piles des bouts comme des Arcs feints qui respondent en
symmetrie aux Arcs traversans , ne sont dessinez que par conjecture ; parce que
tout cet édifice est enterré jufques par dessus les bazes des colonnes , & le haut
de ces Arcs traversans est au dessous de ces bazes. Or je n'ay fait fouiller
que par le devant pour voir un piedestail , à l'endroit marqué E , & par le
dessous du grand Arc à l'endroit marqué F & O, où j'ay découvert les Arcs
traversans ainsi qu'ils sont dessinez dans la quatrième Planche, & à l'endroit mar-
qué H, j'ay trouvé qu'ils ne percent point les piles des bouts , ainsi qu'il se
voit dans la troisiéme Planche , qui fait voir le costé de l'Arc par dehors, où il
n'y a point d'ouverture pour ces petits Arcs. L'entrée de l'escalier qui est repre-
-sentée au plan du rez de chaussée est par dessus l'imposte des Arcs des costez,
comme il sera dit cy-après ; de sorte que la rampe de cet escalier est par dessus
la voûte de l'Arc des costez. Les marches marquées A B C D , sont celles qui ar-
rivent au droit de I'attique, & elles sont marquées des mesmes caractères au plan
^e I'attique qui est celuy d'en haut , lequel represente les chambrettes qui sont au
droit de I'attique. Tout céc édifice est de marbre blanc & les assises sont posées
à sec.
^erlio au plan qu'il donne de cet Arc ne fait pas les colonnes assez datan-
tes du mur : il fait les pillastres de derrière trop larges, & ne marque point le
plan de leurs bazes. Quant aux mesures il faut qu'il y ait de la faute à la figure
d'un palme qu'il met à co&é. du plan, & qu'il dit estre le palme Romain ; parce
que le nombre des grandeurs qu'il dessine par cette mesure le devroit faire juger
beaucoup plus grand , sçavoir jusques à la grandeur du pied Parisien : c'est pour-
quoy ne pouvant me rapporter à cette mesure, j'ay esté contraint de chercher un
autre moyen de (Ravoir les proportions qu'il donne à cet édifice , qui est de sup-
doser qu'il a donné au diamètre de la colonne sa véritable grandeur. Or suivant
cette mesure je trouve que le grand Arc est trop large de deux pieds ^ que les
Arcs des costez sont trop larges de huit parties un quart ; que la face des tre-
meaux ou piles est trop large de deux pouces onze douzièmes ; que l'épaisseur
de l'édifice , c'est. à dire la distance d'une sace à l'autre est trop grande de deux
pieds quatre pouces un sixiéme ; que les petits Arcs traversans sont trop larges
de six pouces , & que la saillie des pillastres est trop grande de deux pouces deux
tiers.

Eee
 
Annotationen