Fontane, Charles
Un maître de la caricature - And. Gill: 1840 - 1885 (Band 2) — Paris, [1927]

Page: 207
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fontane1827bd2/0246
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
**** ANDRÉ GILL ** 207 **

TABLEAUX ÉBAUCHES — ESQUISSES

DESSINS

20'. Amour aux oiseaux. Tableau refusé au Salon de 1873.

« Je trouve des noms célèbres parmi les refusés : A. de Bar, André Grill, Théodore
Delamarre, etc., etc. » .1. Claretiê.

« Selon nous, et pour une foule de raisons, Gill n'était pas refusable. En attendant que
nos lecteurs puissent en juger par eux-mêmes, nous leur offrons la reproduction du Chef
d'orchestre.

Ce titre est de nous, mais le sujet l'autorise. Un enfant nu, assis dans les herbes,
regarde une bande d'oiseaux qui sont venus se pencher sur une branche fleurie. Les
oiseaux s'accordent assez bien avec les enfants ; j'ai vu d'effrontés pierrots voler des
miettes de brioche jusque sous le nez des babys épouvantés; j'en ai vu d'autres, moins
pervers, causer avec des marmots et faire assaut de gazouillements argentins.

Les oiseaux de Gill sont bienveillants et s'accordent à chanter une symphonie à l'en-
fant, qui reconnaît leur politesse en conduisant gravement l'orchestre.

Ce n'est certainement pas de la grande peinture, mais il y a là-dedans une idée déli-
cate et une exécution réussie. 11 n'y a pas de mal à ce que les peintres pensent un peu et
à ce que leurs tableaux disent quelque chose. » Georges Richard.

Gravé à l'eau forte par Frédéric Régamey. Paris à l'eau forte. Huitième livraison du
18 mai, page 124. Appartient à M. Reignard2.

10. Amour aux oiseaux. Etude, appartient à M. Coquelin cadet.

La Chanson du Fou (71), en collaboration avec Raduel. Salon de 1875.
Voir f Éclipse, n°341, la caricature par Hadol.

4. Un Joyeux compagnon (915). Salon de 1875.

« Le Joyeux compagnon, d'André Gill, est une bonne peinture et un portrait extrê-
mement vivant. » Castagnary. Appartient à M. Daubray.

Un joyeux compagnon. Celui-ci est le portrait de Coquet, un vieux restaurateur de
la place Blanche « Noces et Festins », le front couronné des roses de l'hyménée.
Appartient actuellement à M. Semaille.

Crispin. Salon de 1876.

M. Truffier, de la Comédie-Française, dont c'était le portrait, souleva un incident à la

1. Les numéros placés en regard du litre sont ceux du catalogue de l'exposition de ses œuvres
en 1883, galerie Vivienne.

2. Il est entendu que depuis que ces œuvres ont été cataloguées, elles ont pu changer de pro-
priétaire, après vente ou décès.
loading ...