Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
294 RELATION T?VN VOTAGE
qui les ont faits consinare pour loger les étran-
gers , qui y peuvent demeurer à peu de frais ôc en
toute seureté autant de tems que bon leur semble
en donnant seulement un ou deux aspres le jour,
qui ne font que deux liards ou un sol tout au plus.
Il y a de ces Karavanfiras jusques à quatre cens dix-
iept, chacun desquels a ses fontaines , ses magazins^
<& quelques-uns mesme ont leurs Mosquées ôc leurs
bains pour plus grande commodité.
Comme la Loy des Tures leur deffend de boire
du vin, la dévotion des bons Musulmans s'exerce à
faire conduire des eaux en plusïeurs endroits pour
y avoir des fontaines afin d'éteindre la sbif des pas-
sàns : c'est pour ce sujet qu'il y en a une G grande
quantité, tant à Constantinople qu'à ses fauxbourgs :
on en conte jusques à cinq mil neuf cens trente-
cinq, tant autour des Mosquées , qu'aux autres en-
droits de la ville où les Sakats ou porteurs deau en
vont prendre dans un grand sac de cuir qui tient
bien deux de nos séaux,pour Taller porter dans les
maisons,comme on fait à Paris. Les eaux de tou-
tes les fontaines de Stambol viennent de Beiîegra-
de, qui est un village éloigné de quatre ou cinq1
lieues de Constantinople où sont de fort beaux
aqueducs,
DV DIVAN, OV DE LA JVSTlCE
des Turcs.
I parmy toutes les nations il est difficile d'en
trouver une qui ait plus de resped: pour les
lieux destinez à la prière, que la Turque r on peut
 
Annotationen