Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Jomard, Edme François [Editor]
Description de l'Égypte: ou recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'armée française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand (Band 2,2,4: Planches 4): Antiquités — Paris, 1817

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.4725#0018
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
EXPLICATION DES PLANCHES.

de sculptures qui répondent à la richesse de la décoration de la
frise et de la corniche.
Fig. 4» Élévation latérale du petit temple. Même observation que
pour la fig. y.
Fig. 5- Coupe transversale du temple, suivant la ligne CD. (Voyez
Toutes les parties lisses du dessin sont couvertes de bas-
reliefs et d’hiéroglyphes, la plupart relatifs à Horus et à la déesse
Isis. Les décorations de la frise, de la corniche et du dé du cha-
piteau, sont exactes.
Fig. 6. Coupe longitudinale du temple, prise suivant la ligne AB.
(Voyezfig. /. ) Même observation que pour les figures précé-
dentes.
Fig. y. Coupe transversale du temple, prise suivant la ligne EF. (Voy.
fig. z.) On y voit la niche pratiquée dans le mur du fond du
sanctuaire, et où sans doute étoit renfermée quelque statue
Egyptienne qui aura été enlevée, ou qui est enfouie dans les
décombres.

PLANCHE 33.

i, 2. Déc o rat 1 o x de la Comiche et de la Frise intérieure
de la Galerie ^Typhonium. — 3, 4, 5 » 6. Légendes variées
et Détails de la meme Frise.

Fig. 1. Décoration de la corniche du petit temple. On a supposé la
corniche développée, afin que la projection n’altérât point la
forme des ornemens. Cette décoration se répète cinq fois dans
l’étendue de la face postérieure du temple, et neuf fois sur les
faces latérales. Osiris, à tête d’épervier, occupe le milieu de l’or-
nement. Au-dessus de lui est un scarabée avec de grandes ailes
déployées de chaque coté. Horus est représenté faisant une
offrande à Isis, accroupie sur une espèce de tabouret; au-delà
sont des légendes ornees de bonnets emblématiques, et dont
on n’a point recueilli les hiéroglyphes. Une prêtresse d’Isis ,
une ligne d’hiéroglyphes et des cannelures, terminent de part et
d’autre cet ornement. Les personnages sont remarquables par la
richesse de leur costume.
Fig. 2. Frise intérieure de la galerie du petit temple. Elle a été
copiée sous la galerie à gauche. (Voyez planche 32, fig. /•) Elle
remplit l’intervalle existant entre les centres des colonnes.Horus,
assis sur un lotus, en occupe le milieu; de chaque côté de lui
sont deux figures Typhoniennes, au-delà desquelles on aperçoit,

S

J
!







s

s


de part et d'autre, une légende hiéroglyphique, une ligne d’hié-
roglyphes, et un épervier dont les ailes sont déployées, et dont
la tête est surmontée d’un disque accompagné de deux serpens.
Des espèces de balustres terminent 1 ornement. Au-dessus de
cette frise sont des mascarons poses sur des coupes, et sur-
montés d’un temple, de chaque côté duquel se trouvent des
têtes de gazelle. Ces mascarons représentent de face le visage
de la figure Typhonienne, vue de profil dans la frise. La
même figure Typhonienne, vue de face dans toute sa hauteur,
orne chacun des quatre côtés du dé qui surmonte les chapi-
teaux des colonnes. Elle tient, avec ses bras à moitié étendus,
des rinceaux de lotus.
Ezg-. 3. Détail en grand d’une partie de la frise représentée fig. 2.
L expression du rire est tellement variée sur les têtes de Typhon
qui couronnent cette frise, que les divers dessins qu’on en a
faits different jusqu’à un certain point l’un de l’autre. Dans celui-
ci Ion voit davantage les dents, et l’on peut y observer encore
quelques autres différences; mais 011 n’a pas cru, pour cela,
devoir changer les dessins originaux.
Fig. 4, J ■> é>. Details des legendes hiéroglyphiques de la frise repré-
sentée fig. 2. Ils varient dans toute l’étendue de cette frise.

PLANCHE 34-

i. D et a i L de la Corniche et de la Frise de /’Edifice du Sud.—
2, 3 , 4» 5- Sculptures intérieures du Typhonium.
Fig. 1. Portion de l’entablement du temple du sud, prise sur la face
de l’est.
Fig. 2. Décoration du plafond du sanctuaire du Typhonium. La
partie du plafond où se trouvent les étoiles, est peinte en bleu.
Les étoiles sont d’un blanc d’argent. Les couleurs des autres
sculptures ne sont presque plus apparentes.
Eçg-. 3. Décoration du fond du sanctuaire. (Voy. pl. 32,fig. 6 et y.)
Indépendamment de la niche, qui, comme on le voit, étoit tres-
ornée, le fond du sanctuaire avoit encore des bas-reliefs et des
hiéroglyphes que l’on n’a pas eu le temps de dessiner.
Fig. 4- Détail de l’ornement qui décore I enfoncement intérieur de
la porte du sud. Les deux panneaux qui sont en regard, ont les
mêmes sculptures.
Fig. 5. Chambranle intérieur de la porte d’entrée du sanctuaire du
Typhonium.

Denderah. A. vol. IV.

6
 
Annotationen