Le Roy, David
Les ruines des plus beaux monuments de la Grèce — Paris, 1758 [Cicognara, 2705]

Page: 1
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/leroy1758/0016
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
K>COGGe<>ûe<>0G0OaOG0O^^
LES RUINES
DES PLUS BEAUX
MONUMENTS
DE LA GRECE.

PREMIERE PARTIE.

JVL

.es mesures prîses à Rome, pour faire avec fruit le voyage de Grèce, je me rendis à
Venise le ij Avril 17J4, pour y attendre le départ de Monsieur le Chevalier Donat, qui m'avoit
accordé l'honneur de l'accompagner dans son Ambassade à la Porte. Mes vœux ne tardèrent pas
â être satisfaits. On me vint avertir le y Mai de la part de cet AmbasTadeur , ( appelle Baile par
les Vénitiens, ) de me rendre le jour même sur le Saine Charles, vaisseau de 80 pièces de canon ;
il s'y embarqua le soir avec toute là suite, & nous partîmes la nuit..
Nous allâmes d'abord à Castel-Nuovo sur la côte d'Istrie, forterelse où les vaisseaux de guerre
quisortent de Venise ou y rentrent, prennent oudéposent leur artillerie, à cause des bas fonds qui
environnent cette Ville. Prositant du temps pendant lequel on armoit notre vaisseau à Cassel-
Nuovo, nous fûmes voir Pola, ( qui n'en est qu'à quarante mille ) M. le Comte Spolverine de
Verpnne, M. Prjuli noble Vénitien, & moi.
Cette Ville, quoique peu considérable aujourd'hui, a été autrefois une République célèbre ;
comme différentes inseriptions & médailles le prouvent. Il paraît même que les Arts y ont sseuri,
par plusieurs Monuments que l'on y voit encore , & particulièrement par deux magnifiques
Temples peu dillants l'un de l'autre, & entièrement semblables. L'un est si ruiné & si embarrassé
dans des masures, qu'il a échappé aux recherches de M" Spon & Wheler, célèbres Voyageurs
modernes ; l'autre est presque tout entier : j'en vais donner la deseription.

Description historique du Tempie de Poia en, Istrie.

ple , représenté Planche I, peut être mis par sa beauté au rang des plus précieux-
tiquité. L'inscription de sa frise nous instruit qu'il fut dédié à Rome, & à Auguste ;

V/E Tempi
relies de l'Antiquité. L'inlcription de la rnle nous înltrmt qu'il rut aeaie a ivome, <x a Auguue ;
elle nous apprend autsi par les titres de Divin & de Père de la Patrie ', qui y sont donnés à ce
Prince, que cet Edifice lui fut coniàeré sur la fin de son règne. Ce. fût en effet dans ce temps
• XOMJE ET AUGVSTO CMSASI HIV. F. FAT. F AIR. FRIS. FOT.
loading ...