Mariette, Auguste
Abydos: description des fouilles (Band 2): Temple de Séti (Supplément). Temple de Ramsès. Temple d'Osiris. Petit Temple de l'Ouest. Nécropole — Paris, 1880

Page: 26
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mariette1880bd2/0028
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE QUATRIÈME.

TEMPLE D'OSIRIS.

S 1.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX.

189. — Le lecteur qui voudra se rendre compte de l'état des lieux comparera la partie du plan topographique
marquée IV et V sur la planche l du premier volume d'Abydos, et la planche 20 bis tout entière du second.
L'enceinte IV et V est l'enceinte du nord avant les fouilles; c'est depuis les fouilles qu'a été levé le plan gravé
sur la planche 20 bis.

190. — Il est évident que le temple de Ramsès ne se trouve dans aucune des conditions recjuises pour être
le temple fameux consacré à l'Osiris d'Abydos (î). Le temple de Ramsès est un monumentde la piété de Ramsès
envers les dieux d'Abydos, en tête desquels Osiris prend naturellement sa place, de même que le temple de
Séti est un monument de la piété de Séti envers les mêmes divinités. Mais ni l'un ni l'autre ne sont le sanctuaire,
commun à toutes les époques et à tous les habitants de l'Egypte, où l'Osiris de tous les Egyptiens était
universellement adoré.

191. — Le temple du nord, avec sa grande enceinte et son lac, satisfait, au contraire, à toutes les données
du problème. 11 suffit, en effet, de remarquer :

i" Qu'il est situé en pleine nécropole, et que les tombes deviennent de plus en plus nombreuses et serrées
à mesure qu'elles s'approchent des murailles de son enceinte;

a" Que les plus belles et les plus importantes de nos stèles funéraires ont été trouvées dans des tombes
appliquées contre le mur même et, à l'extérieur de cette même enceinte;

111 Ce temple est cité avec le Palais de Memncm (temple de Séti) par Pline (Hîst. nat., liv. V. ch. îx) et Solin (PohjMst., xvxv). «Osiris est adoré a
Abydos, dit Strabon. (Géogr., liv. XVII, p. 816.) Il n'est permis ni de chanter ni déjouer de la flûte on du psaltérion dans son temple, comme il est d'usage
de le faire pour les autres dieux.» Plularque est plus explicite : tr Quoique, dit-il (De hide et Osiride, XX), les Egyptiens croient que le corps d'Osiris est
enseveli en plusieurs endroits, ils disent qu Abydos ou Memphis est la seule qui possède son véritable tombeau, qu'en effet a Abydos on enterre les plus
riches et les plus considérables d'entre les Égyptiens, qui tous ambitionnent d'avoir une sépulture commune avec Osiris; et qu'à Memphis on enterre l'Apis,
qui est l'image de l'âme d'Osiris, que, par conséquent, là aussi doit être le corps.n
loading ...