Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 4,2): La guerre, les voitures, les grands chemins, les ponts, les aqueducs, la navigation: Les chemins publics, les aqueducs, & la navigation — Paris, 1722

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.890#0143
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
■z6o L'ANTIQUITE' EXPLIQUEE, fcc.Liv. ÎIÏ.
gnoient : le principal écoic un Cereure 3 qui pouvoit porter la charge de trois
mille tailëns"; le calent pese soixante mines ; Ôc la mine cent drachmes :ce
cercure n'alloic qu'à la rame -, il y avoit outre cela plusieurs autres bâtimens
&des barques de pescheurs /qui pouvoientporter cinq cens talens : ily avoit
dans ces vaisseaux une troupe de gens, non moindre que celle dont nous
avons parle ci-devant ; car sïx cens hommes se tenoient aux proues , attentifs
aux ordres qu'on leur dbnneroit. Les débats & les querelles qui s'elevoient
dans ces ■ vaisseaux-, étoient'portez devant le patron, le pilote , &Iecomman-
-dantdelaproue, qui vuidoient les difsérends sélon les loix deSyracuse, On
mit dans ces vaisseaux soixante mille muids de bled , dix mille grands vases de
terre- à la mode de "Sicile , pleins de poisson salé ; vingt mille talens pesant de
chair sale'e, & vingt autres mille grands fardeaux de disférentes hardes, sans y
comprendre lés-'victuailles-'de tout 1 équipage. Hieroh aiant appris qu'il n'y
avoit point de port en Sicile qui pût contenir ce vaisleau ; hors quelques-uns
où il ne pouvoir être sins péril, resolutd'en-faire present au roiPtoleme'e,
& de l'envoicr à Alexandrie : il y avoit alors disette de bled dans toute 1*£ ^y-
ptc. Il le fit donc partir, on le remorqua pour l'y conduire, Hieron aiant
reçu une epigramme d'Archimele poète Athénien, faite en l'honneur de ce su-
perbe navire qu'il verioic de coristruire 5 lui envoiaen récompense mille me-
dimnesdebled^&les fit-conduire jusquau port de Pirée.Lemedimneeilune
mesure desix-feiers.' '- ";"; "■'■~':-

CcrcuciiSj qui trja miiija rale.ntorum.pondo'g'estarc
pouec , locuîque remis agebarur, ac cum eo ïcaphx
& piïcatcrèli "n'aves, qtia: quingenta ciilcntn gestarc
■possenr. Turba crai non rriinor-qu.im supFadi<5h.,nam
ad proras sexcenri viri quœ mandabanmr obscrvabanr..
Si qiiïd vero injuria: in navîbus'infcrrerur, cjus judi-
cium ad nauclcrum", ad gubernatorem1 & ad pro'rc-
Jam dcrçrebaçiir. , qui seciin.dum leges Syracudomm
de omnibus 'judiçabarit* . Fcumcnti modios sex'agesics
mille navibus imposucnmr, salsamcntorum Sicnlo-
rum vasa testacca dccic.snii.Uc , carnium vigesies mil-
le , aliarum sarciuarum tanturrideni, & prœccr hiçc

h'avigâ'uïiim commeatum. Cum înrelligcret Hieron
omnium Sicilia; poruium nlios navem banc capere
non poITc, alios eriam pcriciilocsic obrioxios > constî-
tuir dono mitrëridam cam cite Alexandriam ad Proie-
nwum regem ; tune enim in i&gypto imivcrsa sru-
menti penuria crac: navisautem Alexandriam remul-
co dcdu<£ta est. Hieron Arehimclum epigrammatum
Poetam.ob epigramma de illa nave seripeum, dona-
vit honoris ergo , mille tririci mcdimm's, quos Atbe-
nas in Pirareum pomim sumeu suo perferendos cu-
ravic : erar autem mediranus mensura scxrariorum
sex.
 
Annotationen