Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explenatiore et schematibus illustrata (Supplement 1): Les dieux des grecs et des romains / Dii graecorum et romanorum — Paris, 1724 [Cicognara, 2493-11]

Page: 132a
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/montfaucon1724/0304
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
iji SUPPLEMENT DE TANT. EXPLIQ^Liv. III,

LIVRE IV.
Hercule , Bacchus, Silène 8c les Satyres, Pan, Priape
Flore 8c Vertumnus.
CHAPITRE PREMIER.

/. Vn jeune Hercule pris pour Aventin fin sils. II. Raisinspour & contre
o

V L. I. /^~^ N a disputé sur la statuc suivante, trouvée sélon Flaminius Vacca
après la | ■ sur le mont- A ventin, dans la vigne de M. de Maximis, du côté
qui regarde le mont qu'on appelle Tesiaceo. Elle est d'un certain
caillou verd, que Flaminius Vacca , Sculpteur Romain, appelle basalte
verd. Quoique la statuë represente certainement un jeune Hercule; on dit
d'abord à Rome que c etoit Aventin, fils d'Hercule, qui a donné le non
à la montagne ; on diroit peut-être mieux, que les anciens qui personi-
fioicnt tout , auront aussi personifié le mont-Aventin , en lui donnant la
figure d'un homme, qu'ils auront feint être fils d'Hercule. C'est cet Aven-
tin dont parle Virgile dans ion ieptiéme livre de l'F.neide. »> Ce guerrier,
» dit-il, étoit sils d'Hercule, & l'on retrouvoit dans lui les traits & la taille
» de son père : aussi portoit-il sur son bouclier la devise d'Hercule ; ce sont
» des serpens toujours renaissàns à la tête de l'Hydre. Une prêtresse nomme'e
» Rhea, qui faisoit sa demeure sur le mont Aventin, fut sa mère. Il dut le
» jour à une galanterie de ce Dieu avec une simple mortelle. «
II. Il pourroit bien se faire qu'on y a voulu representer Aventin, fils d'Her-

LIBER IV.
Hercules, Bacchus , Silenus & Satjri, Pan , Priapus, Flora,
Vertumnus.
CAPUT PRIMUM. timnn Herailis filium, a quo nions ipsc non»
■t 7T i • • * tt /■ sit mumams. Forte veto melius dîcatut Vetetti
I. Hercules jumor, qui Aventinus. Horcnhs iUos - omnibus c rcbus sonaram forint
sikus cjje creiiUis cft. II. Argumenta indebaut,humanam etiamspeciemAventmomcm-
Utrin^ne pofjojitd. ''ci indidisic, ipsumque silium Herculis esse fin:*-
Hune Aventinum ka commémorât Virgilms m
ï. /^^Irca statuam sequentem non ira pridem di£- septmio ./Eneidos libro :
^-/pucatiun est. Ea autem reperça mie, ut aie Satus Hercule paiera
riaminius Vacca in Diario nostro Italico p. 166. in Pnlchcr Avcnt'mv.s : clypeoqite insigne f""1™""',
Avencino monte, in vinea D. de Maxim is, qna Ccmitm augnes, cinïl.\vicj\:e gerir scrpentibM }
respicic montem, ut vocant, Testaceum. Statua ctt dram.
ex lapide subviridi, Flaminius Vacca basakem vi- ColUs A-vent'mi Jtlvn , p Kbea Sitcerass
ridem appellat in Diario Italico p. 166. Eciamsi Fnrtivnm partit sié Immnis edidit auras,
autem cemiïïmc Hcrculcm juniorem reprasentet : M'tsttt deo millier. . ri,rj
eo reperto itatim Romœ di&um fuit eltè Aven- II. Potniilèt utique lioc pado Aveu«!lUS
loading ...