Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 7.1886

Page: 82
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1886/0094
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
82

Essai sue le système métrique assyeibn.

Le Bath ou Epha des Hébreux ayant à peu près la même contenance de . . . 36liL 2
et enfin le Bath assyrien, égal à 2 Empans cubes et contenant...........39liL 4.

On peut même trouver encore d'autres termes de comparaison, car indépendamment du
Bath, égal chez les Hébreux à l'Artabe égyptienne, on rencontre aussi, chez eux, le Séphel
et le double Bath égaux à l'Apet et au Tama égyptiens, d'où il résulte que le Séphel, le
Bath et le double Bath des Assyriens étaient, eux aussi, presque égaux à l'Apet, à l'Artabe
et au Tama des Égyptiens et l'on comprend sans peine combien devaient être importantes
les facilités que le commerce international, retirait nécessairement de la grande ressemblance
si heureusement établie entre ces diverses mesures.

chapitee quatkièjie.
Epilogue.

Il semble, au premier abord, difficile de se livrer, avec succès, même à un point de vue
restreint, à l'étude de l'ancienne civilisation de l'Assyrie et de l'Egypte, quand on n'a pm
les moyens de lire et de comprendre les textes si importants et déjà si nombreux que ces
contrées fournissent, depuis quelques années, avec une abondance toujours croissante; et c'est
là cependant, on vient de le voir, ce que je n'ai pas craint d'entreprendre, en bornant, |
est vrai, mes recherches à la métrologie.

Si j'ai réussi, comme j'ose le croire, après quelques efforts, à découvrir enfin la vérité,
mon travail servira, je me plais à l'espérer, non seulement à étendre le domaine de la science,
mais encore à apprendre à ceux qui ne le savent pas qu'il ne doit pas être interdit de subi
»tituer, aux gens compétents dans l'étude des textes, des hommes qui ne pourraient, p||
» eux-mêmes, y comprendre un seul mot1» et ce dernier résultat sera peut-être; je ne crâiflj
pas de l'avouer, celui auquel je tiendrai le plus.

FRAGMENTS MEMPHITIQUES

DE

DIVERS LIVRES INÉDITS DE L'ÉCRITURE ET DES INSTRUCTIONS PASTORALES

DES PÈRES DE L'ÉGLISE COPTE.

PAE

U. boueiant.

Les fragments suivants ont été recueillis dans un manuscrit contenant les lectures édi-
fiantes pour la semaine paschale, copié en 1592 (des Martyrs) à Khartum, d'après un livi'6
très ancien, par un prêtre copte, originaire de Neqadeh. L'écriture en est large et belle et

1) Métrologie égyptienne, '2° fascicule, page 197. (Tirage à part des Mémoires de l'Académie de NiMe!'
année 1884.)
loading ...