Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 10.1888

Page: 1
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1888/0007
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
RECUEIL

DE TRAVAUX RELATIFS A LA PHILOLOGIE ET A L'ARCHÉOLOGIE
ÉGYPTIENNES ET ASSYRIENNES.

-e>-q-4>-

Vol. X. Fascicules I—IL

Contenu : 1) La pyramide de Mirinrî Pr (suite), par G. Maspeiio. — 2) Théorie de l'arpentage chez les Assyriens, par A. Aurès.

— 3) Les fouilles du Delta pendant l'hiver de 1887, par Edouard Naville. — 4) Stèle de la façade du grand temple
d'Ipsamboul, et note sur le signe Fj ou f^, par Paul Guieysse. — 5) Fragmente de la version thébaine de l'Écriture
(Ane. Test.) (suite), par E. Amélineau. — 6) On the name ^j. by Rev. G. H. Tomkixs.

LA PYRAMIDE DE MIRINRI Ier.

PAR

G. Maspero.

(Suite.)

La paroi Est se divise en deux parties, le pignon et la muraille proprement dite : les
textes verticaux de ces deux registres sont séparés par une seule ligne horizontale (1. 193).
Les blocs du pignon sont légèrement disjoints, et une large cassure a enlevé quelques hiéro-
glyphes à chacune des lignes médianes. Les deux parties de la muraille qui encadraient la
porte sont détruites, et le bas des premières et des dernières lignes de l'inscription manque
sur une longueur d'un mètre environ.

/wvws aa/v*a^ n ^\ /T\ r\ g) 141 /vïû^aa

1 w\_____I \<r\

aaa/w\

0

1) Le commencement du paragraphe Ier ne s'est encore rencontré sous cette tonne dans aucune des
Pyramides. En voici la traduction : «Debout! Hor t'a donné ta main, et il te met debout; Sibou t'a pressé
la bouche, la Neuvaine des dieux te protège et te met Sit sous toi, l'étendant sous toi, et elle te protège
contre son arme (?) et sa salive. Nouit s'étend sur son fils qui est en toi, elle te protège, elle s'unit à toi,
elle t'embrasse, elle te soulève, car tu es l'aîné parmi ses enfants-, tes deux sœurs Isis et Nephthys viennent
à toi. » A partir de cet endroit, le texte se retrouve avec quelques variantes dans Teti, 1. 274—277 et dans
Pepi Ier, 1. 27—31.

Recueil. X. 1
loading ...