Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 10.1888

Page: 151
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1888/0159
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Essai sur le système métrique assyrien.

151

ESSAI SUR LE SYSTÈME MÉTRIQUE ASSYRIEN.

PAR

M. Aurès.

(Suite.)

Cinquième Partie. — Essai sur les mesures de poids.

chapitre premier.

Considérai ions générales.

La numération sexagésimale dont j'ai exposé les règles dans le IIIe volume du Recueil '
publié sous la direction de M. G. Maspero, constitue un système si perfectionné et si complet
qu'il semble impossible de le considérer comme primordial et qu'il est par conséquent néces-
saire d'admettre que les Clialdéens ont dû le substituer à un autre système moins parfait
et en même temps beaucoup plus ancien, lorsqu'ils l'ont introduit dans leur arithmétique,
pour en rendre les calculs à la fois plus prompts et plus faciles.

Ils n'ont fait qu'obéir, en agissant de la sorte, à l'une des grandes lois des choses de
ce monde, où les diverses améliorations successivement introduites dans les sciences, dans la
civilisation et plus généralement encore dans les institutions humaines quelles qu'elles soient,
n'ont été obtenues, à quelque époque qu'on les considère, qu'en mettant à contribution les
connaissances déjà acquises par les générations antérieures.

Pour ce qui concerne, en particulier, les anciennes populations de l'Asie, je crois avoir
déjà prouvé, par une nouvelle interprétation du texte de la tablette de Senkéreh, insérée aux
pages 150 et suivantes du VIIe volume du Recueil de M. Maspero, que le système de
numération dont elles se servaient, avant d'adopter le système sexagésimal, était un système
où les unités étaient comptées :

1° par sixains ou qani de................ 6 unités,

2° par douzaines ou SA de............... 12 unités,

3° par soixantaines de SA ou US de......... 720 unités,

et 4° enfin par trentaines d'US ou KAS'BU de..... 21.600 unités.

On sait, d'un autre côté, qu'à l'origine de toutes les civilisations, c'est toujours la nu-
mération décimale qui se montre la, première, parce qu'il est évident que, lorsque les hommes
ont voulu, pour la première fois, former des nombres en groupant des unités, ils n'ont pu le
faire qu'en les comptant sur leurs doigts, par quines et par dizaines.

Dans cet état de la question, il y a pour nous un intérêt majeur à connaître, si la
chose est possible, les divers systèmes de numération qui se sont succédés, chez les Assy-
riens, depuis leur numération décimale primitive jusqu'à leur numération sexagésimale, parce

1) Recueil de travaux relatifs à la Philologie et à l'Archéologie Egyptiennes et Assyriennes, publié sous la
direction (le M. G. Maspero, pour servir de Bulletin à la mission Française du Caire, pages 8 et suivantes,
155 et suivantes.
loading ...