Revue égyptologique — 12.1907

Page: 121
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1907/0131
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Note sur la IVe et la Ve dynasties. 121

Eusèbe compte un règne avant le premier d'Africain, et c'est justement celui qui lui manque dans la pré-
cédente : Kerferés pendant 26 ans.

Je suppose que, quand s'est inauguré la Ve dynastie d'Eléphantine selon Africain, cette nouvelle
race royale ne s'est pas rendue maîtresse de tout l'empire, et que les rois memphites ont continué pendant
174 ans à végéter obscurément à Memphis, enveloppés dans les derniers lambeaux du manteau royal que
leur ont laissé leurs audacieux compétiteurs.

Africain fait terminer sa IVe dynastie au moment où s'est inaugurée, au sud de l'empire, la dynastie
éléphantine, et Eusèbe la clôt au moment où par la violence ou par manque de succession s'est éteinte
la race memphite.

Pour les 100 ans qui restent et qu'Eusèbe nomme Ve dynastie, il compte un grand nombre de rois
pour une si courte période ; on a donc le droit de supposer que ces rois éléphantins ont eu d'autres com-
pétiteurs qui ont régné sur les différents nomes érigés en états indépendants.

On peut voir clairement ce que je viens d'exposer par le petit tableau qui suitr

Africain Eusèbe
Kerferés, dernier roi de la
IIIe dynastie.................. 26 ans \

IVe dynastie.................. 274 ans > IVe dynastie.................. 448 ans

(■ 148 J

Ve dynastie 248 ans = 148 + 100 l 448 ans

1 100 Ve dynastie................. . . 100 ans

Total . . . 558~ans Total . . . 558 ans.

Us sont donc parfaitement d'accord.

Un passage du texte arménien d'Eusèbe, jusqu'ici incompris, fait allusion à un déchirement de la
monarchie égyptienne à l'avènement des rois éléphantins, c'est-à-dire à l'époque où Africain commence
sa Ve dynastie.

Après avoir énuméré les dieux qui ont régné depuis Phtah jusqu'à Horus, il dit :

«Ensuite», c'est-à-dire après Horus, «l'autorité royale passa, sans s'interrompre, jusqu'à Bt/dis, en une durée
de 13900 ans» qu'il suppose être des révolutions synodiques de la Lune, mais qui sont bien des années.

Eusèbe ne nous fournit pas le moyen de computer avec précision le temps écoulé entre Horus et
Mena; nous allons donc puiser à une autre source.

Le Syncelle dit que l'ère d'Horus a eu une durée de 858 ans.

Le papyrus royal de Turin n'a pas conservé la durée du règne ou plutôt l'ère d'Horus, mais il la
place immédiatement avant celle de Toth, dont la durée est la première lisible : 3226 ans selon Cham-
fqllion et 3326 selon Buksen.

Dans toutes nos études, nous avons préféré la lecture de Champollion avec succès, soit par l'autorité
incontestable de son nom, soit parce que ce chiffre a été rigoureusement vérifié par nous au moyen de
l'astronomie.

A l'ère de Toth suit immédiatement celle de Ma 3140 ans, et après 23 règnes ou ères pendant
5623 ans, ? mois et 26 jours. C'est le gouvernement des Nekues des copistes de Manéthon.

Pour les temps après Mena nous suivons la version d'Africain. Tâchons maintenant de faire l'ad-
dition :

Ere d'Horus........ 858 ans

Ere de Toth........ 3226 »

Ere de Ma.........3140 »

Les Nekues ........ 5623 »

Les quatre dynasties . . . 1046 »
Total . . . 13893 ans.

Voilà le nombre qu'en chiffres ronds, Eusèbe désigne par ses 13900 ans, pendant lesquels l'autorité
royale passa sans s'interrompre jusqu'à Bydis, roi inconnu, non nommé par les monuments. Il peut être
arrivé qu'Eusèbe, ne connaissant pas la langue égyptienne, ait pris pour un roi le nom patronymique de
la dynastie originaire d'Abou ou Éléphantine, qui par l'addition de la racine syllabique ti devient Abou-ti,
nom qu'il a héllénisé sous la forme de Bydis.

16
loading ...