Vicq-d'Azur, Félix
Traité d'anatomie et de physiologie (Band 1): Traité d'anatomie et de physiologie — Paris, 1786

Seite: 96
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/vicqdazyr1786bd1/0238
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
P6 EXPLICATION

Elles forment de petits paquets de vaisseaux. En 4, 4, le fins qui communiquent avec les vaisseaux du plexus
plexus est plus mince; en 6, il est très délié, et il passe choroïde; on apperçoit ce même plexus préparé d'une
sur le vermis inferior'avec une sorte de régularité, comme autre manière dans la figure première de cette même
la figure l'exprime. On voit sur la surface inférieure planche,
du cervelet un grand nombre de rameaux artériels très

FIGURE V.

'Je me suis proposé de faire voir dans cette figure comment, dans la face supérieure
du cervelet, naissent les segments de ce viscère. A cet effet, j'ai écarté, autant qu'il
m'a été possible, plusieurs segments les uns des autres, et j'ai ouvert le sillon supé-
rieur du cervelet pour découvrir comment les segments se comportent au fond de ce
sillon. On ne voit ici qu'une moitié du cervelet.

i, moitié de la protubérance annulaire dont une coupe 14 5 bord antérieur,

superficielle et horizontale montre les filets qui se dirigent 5, 6, 7, fond du sillon supérieur du cervelet dont les

transversalement. bords qui sont ici très écartés se voient en 8,8,9, 9. Dans

2 , jambe du cerveau. le fond du sillon , on voit ena,fl, a, quelques segments

3 , 3,3, 3, contour de la moitié du cervelet qui est ici qui naissent à angle aigu; tandis que les autres qui décri-
représentée. vent une ligne courbe au fond de ce sillon, conservent à_

11,11,11,9,8,10, face supérieure du cervelet. peu-près la même étendue qu'ils avoient à l'extérieur, tels

12 , moitié de l'échancrure perpendiculaire postérieure. sont ceux que l'on voit en d, d, d, d, d, d.
1.3, bord postérieur.

. .. PLANCHE ■XXXI.: 7,

Cette planche réunit plusieurs détails relatifs à la structure du cervelet et de la
moëlle alongée, dont les dessins, que j'ai publiés jusqu'ici, ne donnent qu'une idée
incomplette et sans lesquels on ne oonnoîtroit qu'imparfaitement ces divers organes.

FIGURE PREMIERE.

Elle représente le grand sillon du cervelet, le trajet et le prolongement des corps
pyramidaux aii travers de la protubérance annulaire, en même temps elle offre la situa-
tion respective des nerfs de la septième et de la cinquième paire.

29, 29 , sillon inférieur du cervelet, où aboutissent des trous dans lesquels s'enfoncent un grand nombre de
divers segments de ce viscère. vaisseaux.

30, 3o , face postérieure et inférieure du cervelet. 14, 14, les éminences mammillaires coupées horizon-
26, 27, 28, 26, 28, sillon latéral et circulaire, ou grand talement. On voit que leur écorce est formée de substance

sillon du cervelet. Les segments qui s'y terminent, forment blanche.

plusieurs élévations., monticules ou lobules que l'on voit ^ ^ ? nerfs moteurs des yeux ou de la troisième

dans le trajet de ce sillon en 26 , 27. paire. A leur origine dans le cerveau sont des fibres diver-

1,2, moëlle épiniere près de la moëlle alongée, gentes marquées 12 , 12.

3 , 4 , 5,6, moëlle alongée dont le sillon antérieur est 9 f Q ? fjf espace qui est toujours teint d'une couleur

marqué 3,. 4 ; les éminences olivaires sont exprimées en noirâtre vers le bord interne des jambes du cerveau,

6,6, et les éminences pyramidales en 5 , 5. et «pue j'ai appellé tache brune, ou locus nlger crurum

a, a, a, a, 10, 10, 11, protubérance annulaire cou- cerebri.

pée horizontalement et en-dessous au niveau des émi- ^ ^ j.8, 18, coupe arrondie des jambes du cerveau,

nences pyramidales. En a, a, 10, 10, 11 , sont les fibres 19, 20, nerfs trijumeaux, ou de la cinquième paire,

transversales et rougeâtres de la protubérance annulaire ; dont on voit la partie postérieure ou grosse portion en

en 7, 8 , sont le trajet et le prolongement des corps py- 19 , 19, tandis que la petite portion marquée 20, 20, est

ramidaux au travers de cette protubérance. Les filets antérieure et filamenteuse.

ou stries qui en résultent, s'épanouissent en divergeant 21, 22, nerf facial, ou portion dure de la septième

versf, f, 10 , i5, clans les jambes du cerveau. Voyez à ce paire,

sujet les planches XXII, nos. 16, 17, 18, et XXIII, c, c, 23 , 24, 23, 24, nerf auditif, ou portion molle de la

d, de cet ouvrage. septième paire. Il naît du ventricule du cervelet.
16, r6, la fosse des nerfs moteurs des yeux où sont
loading ...