Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dixieme): La Henriade: Poeme — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793692]

Page: 316
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd10/0324
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DISSERTATION
SUR LA MORT
DE HENRI IV.
H/E plus horrible accident qui soit jamais arrivé
en Europe a produit les plus odieuses conjectures.
Presque tous les mémoires du temps de la mort de
Henri IV jettent également des soupçons sur les
ennemis de ce bon roi , sur les courtisans , sur les
jésuites , sur sa maîtresse, sur sa femme même. Ces
accusations durent encore , et on ne parle jamais de
cet assassirtat sans former un jugement téméraire.
J’ai toujours été étonné de cette facilité malheu-
reuse , avec laquelle les hommes les plus incapables
d’une méchante action aiment à imputer les crimes
les plus affreux aux hommes d’Etat , aux hommes
en place. On veut se venger de leur grandeur en
les accusant; on veut se faire valoir en racontant
des anecdotes étranges. Il en est de la conversation
comme d’un spectacle , comme d’une tragédie, dans
laquelle il faut attacher par de grandes pallions et
par de grands crimes.
Des voleurs assassinent Vergier dans la rue; tout
Paris accuse de ce meurtre un grand prince. Une
rougeole pourprée enlève des personnes considé-
rables, il faut qu’elles aient été toutes empoisonnées.
L’absurdité de l’accusation , le défaut total de preu-
ves , rien n’arrête ; et la calomnie passant de bouche
en bouche , et bientôt de livre en livre , devient une
loading ...