L' Exposition Populaire illustrée — Paris, 1867

Page: 343
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/weltausstellung1867f/0343
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L'EXPOSITION POPULAIRE ILLUSTREE.

[.Du

ummand* à l'Im

Uei::aiu, ce fjiii restera fera du bouillon.

VA l'édite.» as reprend pas les bouillons au
nareband.

Les individus (5111 s'en vont criant le discours
parles rues sont d'abord loi colporteurs nu"' l,iili.'s

par la préfecture; pnia toute la série des petits

(amclolf,l'imlie!"li' •■•,m'.y>!. .ii'hif'ir.arsio/i, ouvriers

easion comme lit bêle lai:ve sur la chair fraî-
che...
On aoi 11 ■■. fea cent exsm-

i bruit ralatil a h

nir être eonsaevée

lie escelu-nt; mi!-

DENTELLES EE BAYEDS.

IWOSITION ET ATKLIEa DE il M. IOTBBBM ■

fabricants de deotelles, rue de OS»,

Depuis que nous avons parlé de la fabrique de
ebapeau, de U. Haas le remords s'est emparé de

.. célébrant les avait'
■al et il'- ehaeiina di
«rit assez agréable-

Sans vouloir trancher l;i tiuestion t!e priorité,
nous pouvons constater que ee n'est téntàetoem
qu'à partir dn quatorzième siècle «ï ■ s -

Je 1.1 dentelle prît une iiapoctaiicB asse* coosidA-

rable pour être placée au rang des i:

I
h

iJi\-s*-jiHi-i'i- - '"-r •- 'iir.-i' l'a;.- ri'o" ■

. ■ ■ . ■ .

Les |:i,:ti:,.i •. " 1 1 mfs d'ect meure dans las
■■H-:. s canons .:.■ :'iir ....;ii-, es erftAsmtjusqufi,

L'usa^-ede i.i <i ■ ««m êaffiéBé

sous Louis Mil -;il.! l'étal du ::■.■.■■■■ i ■
îiis/si' de numéraire qui passitit ariiiuellutnent suit
en Italie, suit un Kiandre, c! que par îles ù-iils: en
date de W.) et lli:)."i i.: roi d.-IVudil, sous peine de
conliscaLiou et t .ode, ,:e porter

des dentelles ou aucun poi it aoagé de Flandre iW
dT Halte.

Mais i;es ijiiils '■■' :.■,.:■■.■ quVo .;,-r i.'i ;,':-Li' '.■

plus à la dentelle, et ce fut . . .. I ■

.. ... - . ,■;

.. i: '■: |ih:s :ji'i .

Consacrèrent à ;■■.. ,n.'b,L; les suiiui.es !■?■> plus 1 ai-
sidétablea.

: mit de 1« partie; les cours de France

.' de luse, et 1.1 fabrication

de la dentelle pivlita de ces luttes po-ir produire

des articles d'une finassa et d'une richesse incon-

: ■ ■ .

■ es Unes : la mtfpttMœtte et
ttfointée Y«h«ciennes. Les autres d I 1

I ... juipwn et .1 m

: . . . ... ■■.;..-,■■

ministres de l.oois MI!,

. .

g et la San :ce de

■iaerdier iieaiiCiu,> o',i.^,.!:i ri quelqi
des foi tunes a 1

.
pour l'es a<;b;é-

peusée de déieloppi'r Culte ioilusln .-
d'y faire exécuter des tissus aussi ri. lies et ausiù
Lus que Ci-.::.

Il lit ve'.ii' i '■- ouvrières de

Viifiisi-, les installa dans ic magnifique château de
Lonray, qu'il pue I - ■- A ■: ■

à la direction de cet atelier ui:eda::,r

dcute.lle
nu.' p

leneie:ii.''s.

La tnhru

dont il se fi

rmais la fortune du 1

tdopte parla Cour, il tnl
laine de la mode qui en

l'abord [i ir le.- personne?

it acheter di. , iv ; .

uveau -point était
1 rapidement dans
inliiplia l'emploi.
Iches ei élégantes,

ï qui

rla

uifflre

.1 jamais un

■ 'i-.'i. S,■d.tn

le Havre, l'.ml-i'Kïèque,

lais la pe^le la

Y'pttrable fut celle de Va-

■ toutes les dentelles, celle

■ is sommes
devenus fribulalrei
produit qPof autrefois

uissait presque seule ..,.,...-


■ ■.:■:.- Empire les dentelles furent de

: .i \". iuiif! i-iii :is C'iiiiprimé
se releva vivement nvn; la reprise 1I1
dentelle fut dem n lé ' ■ aies| rts avec ans
at obligés ii

changer leurs raodi

eaucoup de



. ii-.

:



■ ■

:

s'était relevé-.







11 1 pro

;



tulles quii:! .

MM, fet de
les classes aisées.

: ■ 1821 la fab

prend r. '

tu,lié à

ii.liviav,

graoi

.1 y^igne
■ t et A

, légèreté, en nelWle e



côte, km fabr
outes les exi^i-
la variété des

et erii» à rmi«:iig*o«
liuiliali-.e de nos chefs de fabrique, l'if

,.i- .:..' ■■.■.!- s . i .i.-s ii

qu'elle avait acquise pendant
nées de cime et de p; '

tion de Juillet.

11 bobs reste maintenant à établir la position ac-
tuelle de l'industrie denlelliére et ;"l examiner les
centres de fabrication qui ont un genre spécial;

[virent la révolu-
loading ...