L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 2,1.1899/​1900

Seite: 241
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1899_1900/0269
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
MARS 1900


J. OLBRICH SALLE A MANGER DE
LA VILLA FRIEDMANN

M. Olbrich ressemble en ceci À la généralité
des grands artistes viennois; considérée dans ses
procédés et ses formes extérieures, leur œuvre
ne procède pas de traditions nationales bien
nettement établies; elle est composite, comme
tout dans le vaste empire dont Vienne est le
centre; c'est le génie de l'artiste seul qui lui
donne son caractère. C'est ainsi que la musique
d'Haydn, celle de Mozart, sont faites moitié de
formules d'origine italienne, moitié des procédés
d'harmonie allemands ; mais ces origines se noient
dans le Rot de poésie versé par ces grands
hommes dans leur œuvre. Elle n'est d'aucun
pays, d'aucune école; elle est la musique d'Haydn,
la musique de Mozart. L'art de M. Olbrich est
comme celui de ces illustres musiciens, ses
compatriotes.
M. Olbrich avait conquis une grande place
parmi les artistes de la sécession de Vienne.

I) fut chargé par eux, il y a deux ans, de la
construction et de la décoration des salles de
sculpture à la quatrième exposition de la société,
salles dont le beau portail a été souvent reproduit.
L'une des œuvres dans lesquelles son imagi-
nation poétique a pu le mieux se donner libre
cours est la villa Lriedmann, à Hinterbruhl près
de Vienne, dont son album d'«Idées» reproduit
beaucoup de parties.
Aujourd'hui, M. Olbrich est à Darmstadt; i
est l'un des membres de la colonie d'artistes
appelés par le jeune grand-duc de Hesse dans
sa résidence, et pourra, sous ce haut patronat,
travailler dans les conditions de liberté nécessaires
aux talents d'une nature si indépendante que
le sien. Il est chargé d'établir à l'Exposition
universelle de ipoo le salon de la colonie
d'artistes de Darmstadt, et de plus un intérieur
viennois. R.

241
loading ...