L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,1.1900/​1901

Seite: 221
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900_1901/0253
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
FEVRIER 1901

Parfois la flore disparaît pour nous faire
assister à la lutte des éléments. Un somptueux
panneau de M. Sozayemon Nishimura nous
montre dans une variation de bleu du plus puis-
sant effet un rayon de lune éclairant une mer
démontée. Avec M. N. Takahashi ce sont les
préludes des drames telluriques qui sont retracés.
Dans une atmosphère whistlérienne évoquant
à merveille les quelques instants qui précèdent
la tempête, un massif montagneux apparaît pri-
sonnier de lourds nuages.
Et que d'autres travaux de broderies,
grands ou petits, mais toujours exquis, seraient
à louer! Comme le torrent dans la montagne de
M. Kobayashi, comme cette truite remontant
une chute d'eau de M. S. Iida, comme cet admi-
rable panneau de M. Yuzembon nous montrant
le féerique charme automneux d'un parc vert et
rouge, comme, enfin, cette île peuplée de frêles
saules et de bambous, apparaissant toute grise
après la pluie, provenant encore de M. Nishi-
mura, dont les envois seraient tous à citer...
Mais des carrés de broderie : chrysanthèmes,
pivoines, hérons, orfraies, lunes ou nuages
tentent encore la plume élogieuse. Il faut ce-
pendant s'arrêter!... Nos louanges s'adressent
aux fabricants et à leurs collaborateurs. Elles
doivent aller également, — et nous devons
insister là-dessus dans l'intérêt de l'art européen,
— aux matières employées.
Pour se rendre compte de l'importance
extrême de ce dernier point, on ne saurait trop
méditer la petite brochure publiée par l'un
des exposants: M. Toraïchi Date, 3 manufactu-
rier spécial des tissus de Beaux-Arts, membre
honoraire du Conseil d'administration du syn-
dicat des Tisseurs de Kyoto )), qui se recom-
mande à l'attention des amateurs avec quel-
ques beaux panneaux de fleurs en soie tissée.
Nous lui empruntons ces quelques lignes
qui, dans leur incorrection, ont une saveur par-
ticulière :
3 Pour des tissus destinés à être employés
3 à la décoration intérieure des maisons et à
3 être regardés pour longtemps, il faut choisir
3 des esquisses qui conviennent spécialement
3 à cela. Pour causer des agréments infatigables
3 aux spectateurs, rien ne vaut plus que les
3 fleurs avec un grand épanouissement naturel.
3 Surtout les pivoines sont considérées comme
3 la reine des fleurs; l'excellence de leurs pé-
3 taies est l'objet d'une grande admiration des
3 nationaux aussi bien que des étrangers...
3 Pour les figures des tissus, l'usage de l'es-

3 quisse est de multiplier les fleurs qui font le
3 principal, de façon à ce qu'elles soient bien
3 remarquées, et de ne pas trop faire ressortir
3 les tiges. Par conséquent, pour notre tissu, les
3 tiges sont tissées sur un fond analogue au
3 fond général et pour ainsi dire immergées
3 afin de ne pas trop frapper les yeux...
3 Le nombre des fils employés monte à
3 plusieurs centaines d'espèces de couleurs; et
3 les fils colorés paraissent aux yeux plus variés
3 qu'ils ne le sont de réalité; c'est là le caractère
3 spécial de notre tissu; cet effet vient de la
3 réflexion des lumières; suivant qu'on regarde
3 de face ou de côté et suivant l'inclinaison des
3 rayons solaires, chaque fleur ou chaque feuille
3 change d'aspect de couleur... Quant à la dis-
3 tribution des couleurs, nous y avons apporté
3 la plus grande attention pour mesurer les
3 degrés de la perspective ainsi que des côtés
3 de l'ombre ou de la clarté, de façon à ce qu'au-
3. cune couleur ne soit disproportionnée...
3 La teinture des fils employés est celle qui
3 est propre au Japon; son caractère spécial
3 consiste à devenir plus fM et plus frappant à
3 la vue, au fur et à mesure que le nombre
3 d'années s'accumule; ce qui fait que le tableau
3 devient de plus en plus distingué. Cette tein-
3 ture spéciale convient le mieux aux choses
3 qui demandent une conservation pour ainsi
3 dire perpétuelle...))
Enfin, citons les trois dernières lignes. Elles
nous semblent applicables à toutes les œuvres
exposées par un pays où le progrès, le machi-
nisme, l'esprit de lucre n'ont pas tué tout senti-
ment d'art :
3 Voilà le résultat spécial de notre tissage
3 obtenu par nos peines et efforts
3 tant du travail manuel que de l'esprit. En un
3 mot nous avons cherché l'idéal dans la beauté
3 de la Nature et l'art dans les plus récents sys-
3 tèmes pour trouver une bonne application à la
3 décoration intérieure des maisons. ))
Que les fabricants européens méditent ces
naïves lignes; que nos artistes regardent longue-
ment toutes ces œuvres réunies au Palais des
Tissus. Il y a là, pour eux, une branche d'art
presque inexploitée et qui aurait des débouchés
certains à mesure que le goût de l'art décoratif
se répandra dans les masses. Si l'on excepte,
en effet, MM. Maillol et Ranson, aucun artiste
français ne s'est encore voué avec application
au bel art de la broderie, qui permet tant de
merveilles à leurs confrères d'Asie.
S. DE VAIRE.

221
loading ...