Institut Egyptien <al-Qāhira> [Hrsg.]
Bulletin de l'Institut Egyptien — 3.Ser. 10.1899

Seite: 5
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bie1899/0011
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LA PREMIERE EXPOSITION DE BETAIL EN EGYPTE

Notre honorable président rappelait naguère, non sans une lé-
gitime fierté, la part toujours très active qu'a prise l'Institut
Egyptien dans le mouvement scientifique et dans le progrès éco-
nomique de l'Egypte moderne.

Je ne crois pas trahir la pensée de l'auteur en trouvant dans
son affirmation la raison d'être de notre société dans le passé,
autant qu'un stimulant pour l'avenir. Et de fait, nos bulletins ont
presque toujours reçu la primeur des retentissantes découvertes
archéologiques, des projets grandioses d'hydraulique agricole, sans
compter une foule de recherches originales touchant la plupart des
branches de l'activité humaine.

C'est pour rester clans cette belle tradition que je voudrais vous
entretenir d'un événement qui, sous de modestes apparences, peut
notablement contribuer à l'augmentation de la fortune publique
en provoquant l'amélioration du bétail égyptien de manière à lui
permettre, toules proportions gardées, de rivaliser sur les marchés
avec celui des meilleures contrées de l'Europe. Je veux parler de
la récente exposition d'animaux de ferme qui vient d'avoir lieu au
Caire, du 20 au 23 décembre dernier, sous le haut patronage de
la Société khédiviale d'agriculture.

C'est le premier concours de ce genre qui ait eu lieu en Egypte,
et il n'est que juste de rapporter le mérite de cette heureuse ini-
tiative à S.A. le Prince Hussein pacha Kamel, président de la
Société d'agriculture.

Les résultats obtenus n'ont, rien que de fort encourageant, si
l'on veut bien tenir compte des difficultés d'organisation, de l'a-
pathie habituelle des propriétaires, soit pour la préparation de
leurs animaux en vue du concours, soit en raison des déplacements
toujours onéreux qu'il occasionne.

En somme, ce premier essai, autant par la quantité que par la
qualité de bétail exposé, fait bien augurer de l'avenir de ces con-
cours.
loading ...