Bulletin du Musée National de Varsovie — 4.1963

Page: 19
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1963/0025
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Rene Crozel

A PROPOS DES PORTRAITS DE RICHELIEU
PAP PHILIPPE DE CHAMPAIGNE

Peut-on esperer, dans ces quelques pages, apporter beaucoup d'elements nouveaux a la
connaissance de l'un des aspects majeurs de l'oeuvre de Philippe de (hampaigne: les grands
portraits officiels et, plus spćcialement, les portraits du cardinal de Riechelieu ? Les portraits...
Assurement ce pluriel s'impose car si les Franęais amateurs d'art connaissen. surtout celui
qui est conservć au Louvre et ccci pour des raisons aisees a dcviner, il sera ąuestion ici
de ceux qui se trouvent en dehors de 1'iHustre galerie parisienne et meme au-dela des fron-
tieres franęaises.

La publication du marche de 1635 par lequel le portraitiste bruxellois s'engageait a faire
plusieurs portraits du cardinal „de sa hauteur", autrement dit debout et de grandeur na-
turelle remonte deja a plus d'un derni-siecle1. Les termes dc ce marche en apparence tres
explicites ne s'appliquent pas si aisćment qu'on le penserait au portrait du Louvre et a la
serie a laquelle il appartłent. Sur quatre portraits, il n'cn est que trois pour lesquels il
soit precise que 1'illustre modele sera figurę debout; sur le ąuatrieme, il sera „assis, grand
comme le naturel". Les indications relatives au costume, qu'il s'agisse de la simarre toute
couverte de brodcrie, de la simarre de coulcur noire ou, mieux encore, de 1'habit dc cam-
pagne, correspondent fort mai a cc quc nous voyons a Paris ou ailleurs.

Au reste, on est revenu a plusieurs reprises sur ces portraits, certains tres connus, d'autres
plus mysterieux, soit par la plumc dc Franęois Boucher2 dans un article qui remonte a une
trentaine d'annees, soit dans le catalogue de l'exposition dc l'oeuvre de 1'artiste, en 19523.
Les auteurs de ces travaux ont cherche a denombrer les grands portraits du cardinal et
a retracer leurs destinćes divcrses. L'objet dc ces notes est plutót de mettre un lumiere
les differences qu'ils presentent entre eux; cn outre, 1'occasion m'est offerte aimablemcnt
par M. le Professeur Stanislas Lorentz de dirc quelqucs mots de celui — peu connu — qui
se trouve au Musee National de Varsovie confie a ses soins eclaires. II sera egalemcnt ąuestion
de ceux qui ont malheureusement disparu et dont la pertę risque de compromettre gra-
vcment, les chances d'aboutir a des conclusions definitives.

Si le tableau du Louvre (fig- 1) est evoque ici en premier lieu ce n'cst certes pas avec
rintention de le presenter commc l'ocuvre originale dont tous les autres seraient des co-
pies. Ce serait faire preuve d'un particularisme etroit. Qu'il suffise de rappeler que 1'il-
lustre et sescre homme d'Etat est placć ici en avant d'une grandę tenture. La toile mesure
2m22 dc hauteur sur lm55 de largeur. On sait que le tableau se trouvait autrefois a 1'Hótel
de Toulouse, anciennement de la Vrilliere du nom de Louis Phelipeaux, seigneur de la Vril-
licre, secretaire d'Etat, collaborateur du cardinal. Ces relations sur le plan humain aident
a saisir les raisons de la prćsence de cette toile fameuse en cet hótel celebrę. Du tableau
du Louvrc, il y aurait une petite esąuisse au Musee dc Rouen (Om31 sur Om25) sur la-
ąuelle il m'a ćlć impossible d'avoir des precisions. II existe une copie aneienne au Musee
de Besanęon due a Sebastien Leclerc (1676 —1763): ses dimensions sont rigourcusement les
memes que celles du tableau du Louvre4. On pourrait se demander si cette copie n'aurait

1. V. Champicr ot G. Roger-Sandoz, Le Palais-Royal, d'apres des documrnls InidiU (1629-1900), t. T, Du Cardinal de Ri.
chelieu a la Rśoolution, Paris, 1900, p. 60.

2. F. Boucher, „Sur quelqucs portraits du Cardinal de Richclieu par Pliilippc dc Champaigne", Buli de la SocUle de l'hi-
stoire de fan franęais, lWlO, p. 192-2(111.

3. Catalague dc Vi'xpasili<m Philippe dr Champaigne, Louvre, 1952, Paris, 1952.

4. RenseigiiL-nients ainiablcnicnt comniuniques ]>ar Mellf Popovitch, conservateur (les Musćcs (le Rouen et par Mellc Cor-
nillot, conservateur des Musees de Besanęon.

19
loading ...