Bulletin du Musée National de Varsovie — 10.1969

Page: 81
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1969/0095
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Antoni Mierzejewski

MORS EN BRONZE A TRAYERSE RIGIDE DU LOURISTAN

Rares sont les exemples de parties du harnais en matieres organicpies conservćes jusqu'a nos
jours.1 Par contrę celles en metal sont courantes provenant de 1'Orient Ancien et en particu-
lier du Louristan. De ces regions se sont conserves en grand nombre les mors a traverse rigide on
brisee, des petites boucles, fermres et ornements. Les autres portions du harnais sont comple-
tement disparues.

La collection des bronzcs louristanais du Musee National de Varsovie comprend un mors
a traverse rigide et bossettes en formę de chevaux representes en profil (fig. 1). II est pourvu
du n° d'inventaire 149510 M. N. Cet objet, malgre sa valeur artistique exceptionnelle, n'a jamais
ćte jusqu'ici publie ni etudie en detail.

Ce mors a ete donnę, apres la Deuxieme Guerre Mondiale, au Departement d'Art Antiqne
du Musee National de Varsovie par E. Borowski, provenant de sa collection deposee au Musee
de Bale.

Les donnees sur ce mors sont les suivantes:
Longueur de la traverse — 20,5 cm
Epaisseur de la traverse — 0,8 cm
Hauteur des bossettes: a) droite — 8,5 cm
b) gauche — 8,7 cm
Longueur des bossettes: a) droite — 13,8 cm
b) gauche — 13,9 cm
Diametre des ouvertures des bossettes: a) droite — 1,9 cm

b) gauche — 1,8 cm
Diametre des anneaux: a) droite — 1,8 cm
b) gauche — 1,7 cm
Poids du mors — 0,25 kg

La traverse de coupe quadrangulaire est lćgerement incurvće sur toute sa longueur. Entre
les bossettes ses angles sont arrondis. Les extremites de la traverse sont applaties en bandes
et tournees en anneaux de directions opposees. La traverse est introduite dans deux ouvertures
situees dans le corps des animaux. Ces ouverturcs sont modelees sur la face exterieure des bos-
settes en anneaux aux bords arrondis qui, en cet endroit, occupent toute la surface des bossettes.

Les bossettes ne sont travaillees que sur une face, seuls la tete et le cou sont modeles des
deux cótes. Les tetes des chevaux sont seches et stylisees, les machoires sont bien indiquees
par de fortes rainures. Les museaux sont termines par des naseaux indiques sur le bout applati
par deux petites cavites rondes. La fente des levres est rendue par une etroite rainure droite.

1. F. Hanfiar, Das Pferd iii Prdhistorischer und Historischer Zeit, Wien-Miinchen, 1955, pl. XII; M. Griaznowa, Vart ancien de
l'Altai, Leningrad, 1958, passim.

81
loading ...