Bourgery, Jean Baptiste Marc ; Jacob, Nicolas Henri [Editor]
Traité complet de l'anatomie de l'homme: comprenant la médicine opératoire (Band 8, Text): Embryogénie, anatomie philosophique et anatomie microscopique: Oeufs, développement du foetus, ensemble du système nerveux dans le règne animal, structure intime des tissus généraux, des appareils et des organes — Paris, 1854

Page: l
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bourgery1854bd8_1/0355
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SYSTEME NERVEUX. 315

antérieurs de la moelle épinière, dans l'intérieur de la subs- voisins duraphé); une portion plus petite des faisceaux de cette

tance ferrugineuse. racine se dirige en dedans, à travers les lames profondes du

(b) La partie supérieure se dirige obliquement en haut, en reste des fibres des pédoncules du cerveau. De là le trajet ceri-

avant et en dedans, en formant un arc en avant des tubercules irai de ce nerf marche dans des plans horizontaux, avec une

quadrijumeaux postérieurs et se termine dans le noyau du nerf direction plus ou moins arciforme et tortueuse d'avant en ar-

palhétique qui se trouve en avant du tiers supérieur des corps rière, jusque un peu en avant de l'aqueduc de Sylvius, et se

quadrijumeaux postérieurs del'une et l'autre moitié latérale, tout termine dans le noyau de substance grise, contenant des cor-

auprcs de la ligne médiane de la paroi antérieure de l'aqueduc puscules nerveux de la plus grande dimension, qui se trouve

de Sylvius, en avant de cette substance grise qui sépare la por- derrière la partie postérieure des cordons blancs antérieurs, et

tion postérieure des cordons blancs antérieurs de la moelle épi- en avant de la substance grise qui entoure l'aqueduc de Sylvius.

nière de l'aqueduc dont nous venons de parler. Pendant ce Tous les faisceaux du trajet du nerf oculo-moteur, se compor-

trajet, le faisceau nerveux se trouve placé en partie au côté tent presque comme des portions de cercles concentriques, en

extérieur de la partie postérieure des cordons blancs antérieurs, ce sens que ceux qui regardent le plus en dehors, c'est-à-dire

et en partie, pendant et après son reploiement, jusqu'à son ceux qui sont le plus écartés du raphé ont la plus grande di-

entrée dans le noyau du nerf pathétique, derrière la susdite mension, et viceversâ. La plus grande connexité de ces cordons

partie des cordons antérieurs. En même temps, dans la plupart regarde le raphé. Pendant leur trajet, les faisceaux centraux de

de ces points cette racine est entourée par de la matière ferrugi- ce nerf divisent les parties suivantes : i° Les faisceaux des cor-

neuse. Lapartieinférieuredecetrajetcentral du pathétique est au dons antérieurs; 1° d'autres fibres des pédoncules du cerveau;

moins deux fois plus longue que la partie supérieure. La racine 3° les prolongemens des processus du cervelet aux corps qua-

du nerf pathétique de chaque moitié latérale se compose donc drijumeaux, au-dessus de leur point de croisement, et au-des-

defihresqui naissent de deux noyaux situés dans la moitié latérale sous des noyaux rouges des pédoncules du cerveau ; 4° la partie

opposée à celle d'où sort chaque racine. Le trajet central de postérieure des cordons antérieurs; peut-être aussi, 5" quelques

chacune d'elles contient deux portions verticales et une portion faisceaux de la partie postérieure des cordons latéraux. Us tra-

horizontale transverse. Les parties horizontales de l'un et l'au- versent en outre la substance grise qui se trouve derrière les

tre nerf s'entre-croisent et produisent un véritable chiasma des fibres des pédoncules du cerveau de la substance noire,

nerfs pathétiques, dans la partie supérieure de la valvule du Comme le noyau du nerf oculo-moteur se trouve uni au noyau

cervelet. du nerf pathétique, le trajet central de l'oculo-moteur est éga-

Les parties les plus remarquables avec lesquelles le trajet lement uni au trajet central du nerf pathétique, et, par consé-

central du nerf pathétique se trouve en contact sont les sui- quent, l'union avec le nerf trijumeau n'est que médiate,
vantes :

(a) Pour la portion inférieure: i° Le noyau supérieur du V. Substance grise. La substance grise ne se trouve jamais,
nerf trijumeau, et en même temps toutes les fibres de la grosse ou presque nulle part pure dans la protubérance, elle se trouve
et de la petite racine de ce nerf qui en naissent; 2° la plupart mélangée en partie avec des faisceaux de fibres très manifestes,
des faisceaux extérieurs de la partie postérieure des cordons tantôt de fibres qui présentent des réseaux. Elle présente de la
blancs antérieurs de la moelle; 3°les faisceaux postérieurs de la matière gélatineuse et des corps nerveux de toutes dimensions,
partie postérieure des cordons latéraux ; 4° une portion des très grands, moyens, très petits. Les corpuscules nerveux du
processus du cervelet aux corps quadrijumeaux; 5° les fibres plus grand diamètre sont, ou dispersés, ou réunis en amas.

de la substance grise placées en avant de l'aqueduc de Sylvius,

et qui viennent vraisemblablement du cervelet; 6° la substance r Corps nerveux de la plus grande dimension, a. Êpars. Us

ferrugineuse. se trouvent entre chaque faisceau des cordons latéraux et an-

(b) Pour la portion horizontale: i° Les fibres de la valvule térieurs, surtout dans la moitié ou le tiers inférieur de la pro-
du cervelet; a0 quelques faisceaux des rubans; 3° les fibres des tubérance. Leur nombre paraît être en rapport direct avec celui
processus du cervelet aux corps quadrijumeaux. des fibres transverses des dites parties. On les rencontre égale-

(c) Pour la portion supérieure: i" Les faisceaux extérieurs ment entre les faisceaux de fibres des cordons_rmi'''if0rmes 0\
et postérieurs de la partie postérieure des cordons blancs anté- grêles pendant tout le trajet vertical de ces fibiE_ ^>itma
rieurs; i° les derniers faisceaux de la partie postérieure des tubérance. Les plus gros de ces corpuscules ne5?
cordons latéraux; 3° les processus du cervelet aux corps qua- tenus dans la substance mélangée, qui existe =_ ^jlj^
drijumeaux; 4° la substance ferrugineuse; 5° les fibres de la partie inférieure du locus cœruleus. Là elles »|j
substance grise qui se trouve en avant de l'aqueduc de Sylvius; rapport avec les fibres appartenant au trajet <£.
6° les fibres qui vont au noyau du nerf oculo-moteur, et par acoustique. =_r
conséquent le trajet central du nerf oculo-moteur. Stilling n'a (b) Rassemblés en amas. Ils forment des masse |_
pu encore déterminer si quelques fibres de la valvule du cerve- noyaux, d'où naissent les trajets centraux de E_r flj
let, des processus du cervelet aux corps quadrijumeaux, des Chaque nerf qui appartient à la protubérance, |- -C
cordons antérieurs et latéraux, passent dans le trajet central du acoustique, a ses noyaux particuliers. =-2 \j
nerf pathétique. (a a) Noyau inférieur du nerf trijumeau. A une |- —

plus haut que les couches inférieures, limitrophe E-5 J—

6° Nerf oculo-moteur. La plupart des faisceaux de fibres de rance, entre les faisceaux antérieurs des prolong |- ç-

ce nerf pénètrent de dehors en dedans, à travers les prolonge- dons latéraux, on trouve une masse, le plus s=— O

mens de la partie antérieure des cordons blancs antérieurs de cylindrique, ou irrégulièrement quadrangulair« E- Q

la moelle épinière (et à la vérité, des faisceaux profonds les plus corps nerveux du plus grand diamètre, dont le =— ^

§" CD

^ G

r *

F =5

I- o
loading ...