Bourgery, Jean Baptiste Marc ; Jacob, Nicolas Henri [Editor]
Traité complet de l'anatomie de l'homme: comprenant la médicine opératoire (Band 8, Text): Embryogénie, anatomie philosophique et anatomie microscopique: Oeufs, développement du foetus, ensemble du système nerveux dans le règne animal, structure intime des tissus généraux, des appareils et des organes — Paris, 1854

Page: 97
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bourgery1854bd8_1/0111
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AMTOMIE PHILOSOPHIQUE

DU SYSTEME NERVEUX

COMPARÉ

DANS L'HOMME ET LES ANIMAUX.

« Le plus grand obstacle qu'on ait jamais pu opposer à la con-
naissance de la nature humaine, c'est de l'avoir isolée des au-
tres êtres, et d'avoir voulu la soustraire aux lois qui les gou-
vernent. » S'il est un appareil, s'il est un ordre de fonctions
auquel s'appliquent de préférence ces paroles de Gall, c'est sans
contredit le système nerveux, si compliqué, il faut presque dire
si confus, surtout dans sa partie céphalique, ce sont les fonc-
tions cérébrales dont l'analyse, tant de fois tentée par les philo-
sophes de tous les âges, est aujourd'hui encore à peine ébau-
chée. Au point de vue physiologique, la détermination positive
des propriétés nerveuses sur la sensibilité et la motilité exigeait
un perfectionnement des procédés d'expérimentation, qui ne
pouvait résulter que d'une éducation préalable sur des sujets
plus simples , tels que les présentent les sciences physiques et
chimiques. Au point de vue psychologique l'analyse des facul-
tés intellectuelles, si long-temps retardée par les influences
théologiques ou métaphysiques, ne pouvait surgir qu'après une
lente évolution, qui permît à l'esprit humain de saisir ses lois
propres, trop compliquées dans l'individu d'influences secon-
daires pour qu'on ait pu les dégager de cette source, mais qui
apparaissent dans le développement de l'espèce, quand on s'élève
à la hauteur convenable pour n'apercevoir d'abord que l'ensem-
ble de la route suivie, sauf à en expliquer ensuite les variations
d'ordre inférieur, et à instituer sur l'homme et les animaux les
vérifications essentielles.

Sous le rapport anatomique, on comprendra qu'un appareil
dont la physiologie n'était pas faite, dont les fonctions ont entre
elles une telle connexité et dont, par conséquent, l'homogénéité
des parties doit être plus complète que partout ailleurs , on

T. VIII.

comprendra, dis-je, que la recomposition d'un tel système
en appareils et en organes nettement séparés soit encore pres-
que entièrement à faire. Les quelques points qui sont jusqu'ici
acquis à la science sont dus à l'anatomie comparée. Tous ces
ganglions cérébraux, si intimement condensés dans le cerveau
humain, se trouvent naturellement disséqués à mesure qu'on
descend la série zoologique , et c'est là qu'il faut chercher leur
détermination, en suivant pas à pas leur développement ou leur
disparition successifs.

Mais le but de toute recherche vitale, c'est d'assigner à cha-
que organe une fonction, c'est pour chaque fonction de trou-
ver un organe qui en soit le siège, car nous ne comprenons
pas plus des agens inactifs que des actes sans agens. Or, ce
que nous connaissons le mieux dans un pareil sujet, ce n'est
pas l'agent, c'est l'acte : c'est donc par les actes que nous devons
diriger nos recherches ; partout où nous trouverons des actes
identiques, nous conclurons à des organes analogues, et il nous
faudra les chercher; partout où nous verrons une fonction nou-
velle, nous devrons nous attendre à rencontrer un organe sur-
ajouté.

C'est donc l'ordre physiologique que nous suivrons.

La plupart des auteurs ont procédé autrement ; en plaçant la
description des organes avant l'étude des fonctions, l'anatomie
semble dominer la physiologie ou du moins y conduire. Cette
marche, qui, dans l'exposition dogmatique d'une science faite,
peut présenter des avantages, ne nous paraît ni naturelle ni lo-
gique dans un pareil sujet où nous allons à la découverte de
faits non encore établis.

Elle n'est pas naturelle, car l'esprit humain dans ses recher-

25
loading ...