Cagnat, René
Carthage, Timgad, Tébessa et les villes antiques de l'Afrique du Nord — Paris, 1927

Page: 83
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1927/0091
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE CAPITOLE, LES TEMPLES 83

Capitoles romains, qui augmente l'ampleur de la construction sans
engendrer la lourdeur.

Le Capitole de Timgad est le plus important des temples que Ton y a ren-
contrés ; il en existe pourtant certains autres. Le mieux conservé était dédié,
semble-t-il, au Génie protecteur de la cité. Les dispositions générales sont
très semblables à celles qui ont été notées pour le Capitole lui-même : une

PUoto de M. Ca^'n;it.

Timgad. — Le temple du Génie de la cité.

cour antérieure, cette fois assez étroite, qui domine la grande voie décu-
mane au point où elle va atteindre l'arc de Trajan ; tout autour de la cour,
des portiques ; au centre, l'autel pour les sacrifices; dans le fond, la chapelle
avec son escalier antérieur, aujourd'hui détruit. On y a découvert plusieurs
socles de statues, tous de même taille, où se lisent les noms de Jupiter, de
Junon, de Minerve, de Bacchus, de Silvain, de Mars. Toutes ces divinités y
étaient associées au Génie de Timgad comme protectrices de la cité. On
sait combien était répandu dans le monde romain le culte des Génies ;
il n'y avait pas de réunion d'hommes, d'agglomération politique, d'as-
sociation professionnelle, de communauté quelconque qui ne fût placée
sous la protection d'un Génie spécial ; les villes avaient le leur, depuis
loading ...