Le charivari — 14.1845

Page: 1
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/charivari1845/0007
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MERCREDI, t" JANVIER 4845.

CALENDRIER

QUATORZIÈME ANNÉE. —

N° 1.

Trois mois, Paris...... j g fr. M 1 /^L ■ I / W Bureaux : rue du Croissant, 16;

Trois mois, Départements . . ISfr. J H / m _Zjm_ JL • Et chez Au"pft^^^^^de la Bou'se-

JABfTWEK. — Etrenne-, — WÊ n^ En ce mois, le garçon de café vous

régale de quatre pralines en plâtre , —■

visites , ■— souhaits de bonne annee , imi^r --a— — -i----- .•

— fête des rois, — compliments et J|S> le tambour de la garde nationale vous-

autres embêtements. JÉîf /jT promet la plus flatteuse régulante dans

Mois cher aux écoliers, aux fils, pe- ÊBL* M '» ™»isc <ie vos blllels ,de Sardne ! ~

lits-fils, neveux, filleuls, et autres BÉ%'1 facteur vous donne gratis moyennant

bambins de deux à vingt-neuf ans. WsKM^ < mq ,ra??.' un all*anach ,rie deux tous

„, . , , a . , ^BSBBIlfesîY^ vieux style), —votre portier sourit en

Mots cher pour les maris , les papas JHIP1 tirant le "cordon , - volre coiffeur sourit

les oncles . les parrains, et autres vieil- JHM? l ; V *k cn vous faisant la barbe ; - en ce mois,

lards de trente ans a qiuure-vingt-drx. MH^ J \\ ^ tout sourit, tout est grâce, amour et

Mois boni des surnuméraires, expe- |M '^C/V, \ 1 \\ ^ bonheur

ditionnaires, commis, garçons de bu- HtÈ^^k^Prec^ _ . ' . , ,

reau] employés de tous sexes, plumi- ■^^iAW\sS En ce mois, tout le monde court après

vores de tous rangs. HBp 1»*^" la royauté : — beaucoup I attrapent.

JPjfc' VilÊLKH..—G rands /Ç^^^^, sent en déesses, en Vénus et en

bals masqués a l'Opéra et /É||pâjïl||pP femmes sauvages. Elles sont ado-

ailleurs '. le public paie par- a^^^^^^^È1 rables I

tout, mais le gouvernement' "™*m$k Un ^ traîné par des che_

fournit les violons — gratis. vaux pur sang, promène Neptune,

La dynastie Musar 1 règne WÊlti dieu des os. — Et l'enfant df

et gouverne, et la polka," la ^HH|k^ Cythère qui suce un sucre d'oge,

mazourka, la cachucha, et ca> HLv Bk^T^ —et sa mère qui faj'i'ceil au

tera , font le bonheur de la ^^BBp/Hp^jF dieu Mars travesti en.nunicipal,

France, représentée par mes- IJukl' i^HI^A- ot 'e 8rand Ilere C0StLT)é en S;:t-

sieurs les étudiants et mesde- /r*^4^S^pw^^ turne. C'est divin !

moiselles les étudiantes: ^^B^HI^^M Un personnage célt.re attire

Le corps des bouchers ex ^H^B^^^ les regards de la foui- pendant
pose ses propres gigots à l'ad- trois jours, et occupe après sa
miration des cuisinières. Mes- "s^IBtMpP?Sr-^l^=' mort toutes les bouchesde la re-
dames les bouchères se dégui- ^' nommée, c'est le bœuf gas...

1MARS. — Mars en carême. — -eur; on pe bouscule, on se bat à la

mortification. abstinence et péni- ô p0rte de3 églises à la mode, les bonnes

tence du diocèse de paris. jp^s». places se paient des prix fous. C'est le.

C'est la Saint-Barthélémy des pois- AifeOfÉL mois de la grande dévotion,

sons,—le massacre des innocents aqua- Les théâtres sont fermes, mais les

tiques ^HeBEt autres lieux publics sont ouverts. — La

, r , , . /Mî&ÊÊÊL comédie, ne se voit plus sur la scène ,

Le pot au feu est renverse, la vache MItT on ne la joue que dans le monde. - On

e"1 defendue . c est '"'0 nourriture trop // „e chante pas mais on danse. C'est le

grasse, trop succulente - La poule ! Z AMI \ J mois de pénitence,

deau est tolérée. — Le saumon la T Zmm\ h\ L'ami Carême ne peut garder son

truite le turbot, sont Pe™is;tauUe *M ; m*\ n\ ^ r

monde en peut manger T^f^^Wm ^^r\tÈ fait un temps d'arrêt,

ceux qui n en mangent ué.-.-C est,le Xkjtegi- L \A /M} En ce m'ois le8 cuisiniers sont d'une

mois d abstinence. /W- atroce exigence pour les poules, ils abu.

Les prédicateurs en («gue •.îôfiit -ftréj.;'. f Tr^^^ss--?0""^ **' sent crueliement de leur prépondérance.
loading ...