Dacier, Émile; Vuaflart, Albert
Jean de Jullienne et les graveurs de Watteau au XVIII. siècle (Band 1): Notice et documents biographiques — Paris, 1929

Page: 259
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/dacier1929bd1/0277
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
NOUVELLES ADDITIONS AU CATALOGUE

4. — LE CONTEUR.
Le tableau a été par erreur signalé chez le Baron
Édouard de Rothschild.
5. — LE DENICHEUR DE MOINEAUX.
État intermédiaire entre le 2e et le 3e État, avec :
et Invent, après Watteau pinx. et le titre seul.
L’ensemble de la gravure de Boucher, d’après une
peinture et un dessin de Watteau, se retrouve dans
un écran de tapisserie à fond jaune, manufacture
indéterminée. H. i,ioxL.o,7i — N° 6i de la vente
du Duc de Gjrammont], 22 mai 192D.
— Le tableau d’Édimbourg est en sens inverse de
la gravure.
8a. — Le Marchand d'orviétan.
Dans l’Amateur d’E st amp es d’octobre 1925,
M. Émile Dacier signale que cette contrefaçon de
Bernard Picart sert de tète de page à la Défense du
Père Le Brun, publiée dans l’édition illustrée de tailles-
douces de : Superstitions anciennes et modernes,
2 tomes in-f°, Amsterdam, 1733-1736. On remarque
que la vignette qui mesure en largeur 0,121, n’est pas
à la justification du texte 0,171 —ce qui semble prou-
ver qu’elle n’a pas été gravée spécialement pour ce
volume.
Il est bon d’ajouter que B. Picart, en réduisant le
sujet, n’a pas gardé les proportions; les motifs sont
tassés dans le sens de la largeur, en sorte que le rec-
tangle est moins allongé.
14. — LE LORGNEUR.
La peinture actuellement chez le Baron Edouard
de Rothschild.
17. — L’AIR.
Sujet rappelant le Printemps n° io5 : le Zéphir est
identique; un homme drapé remplace Flore.
•>2. — LE REPOS GRACIEUX.
3e état, avec l’adresse modifiée: A Paris chés Hu-
quier fils Graveur rue St-Jacques au grand St Rem y.
23. — L’ACCORD PARLAIT.
1e1' état non décrit : avant la lettre, avant divers
travaux, avant le T. C. inférieur.

26 a. — La Sainte Famille.
La gravure de Wnst, avec l’adresse de Resler,
porte le n° 33 dans l’angle inférieur Droit, et non dans
l’angle gauche indiqué précédemment.
27. — LA DANSE PA Y SAN E (sic).
Le tableau de la vente EL Michel-Lévy, 12-13 mai
1919, n° 26, se trouve actuellement dans la collection
de M. Alwin Schmid, à Mânedoff, canton de Zurich.
(Cf. Pierre Courthion, l’Art français dans les collec-
tions privées en Suisse, dans l’Amour de l’Art, fé-
vrier .1926).
Dans le tableau de la vente EL Michel-Lévy, ainsi
que dans le pendant : La Cascade, de la même collec-
tion, les personnages sont peints sur un panneau cir-
culaire encastré dans le panneau rectangulaire.
Le tableau conservé au musée du Louvre, sous le
titre Le Faux pas, représente un berger et une ber-
gère assis à terre, se faisant vis-à-vis. Le berger, de
face, a passé sa main à la taille de la bergère, qui es-
saye de le repousser.
On retrouve ce même sujet, avec des différences à
peines sensibles, dans les groupes placés au fond et à
droite dans l’estampe ayant pour titre :
La Danse Paysane, n° 27.
30. — LA DISEUSE DAVENTURE.
Ve tableau de la vente EL Michel-Lévy est une co-
pie agrandie.
50 e. — La Diseuse Daventure
Estampe gravée à la manière noire, en contre-partie
de celle du Efecueil ; à G., A. Watteau pinx1, à D.,
T. Ryley fecit, au milieu, thf. Fortune-Teller,
335X248.
L’épreuve étant rognée au-dessous du titre, l’es-
tampe porte probablement l’adresse Printed for
John Bomles - at the Black Horse in Cornill London,
comme 38 A, gravé par le même graveur.
32. — LE CHAT MALADE.
Une peinture sur toile, dans le même sens que la
gravure, figure actuellement dans la collection de
M. Jules Strauss.
55 r. — Bon Voyage.
Vignette représentant en contre-partie une figure
seule de cette estampe, la femme assise; sans aucune
lettre, pas de T. C., eau-forte et burin o,o85 X o,o65.
loading ...