Diehl, Charles
Figures byzantines (Band 1) — Paris, 1908

Page: 133
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/diehl1908bd1/0143
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE VI

LA BIENHEUREUSE THÉODORA

I

En l’année 829, Michel II d’Amorium, empereur de
Byzance, mourait, laissant le trône à son fils Théo-
phile. Le nouveau souverain n’était point marié; aussi
l’impératrice douairière Euphrosyne remplit-elle
d’abord dans les cérémonies de la cour le rôle que
l’étiquette réservait à l’Augusta. Mais Euphrosyne
détestait le monde. Fille de cet infortuné Cons-
tantin VI, si cruellement aveuglé par l’ordre de sa
mère Irène, et de sa première femme Marie, elle s’était,
lors de la catastrophe qui renversa les siens, retirée
dans un monastère et elle vivait, tranquille et cachée,
dans l’un des couvents de Prinkipo, lorsque, non
sans quelque scandale, l’ardente passion du basileus
Michel avait tiré du cloître la belle religieuse pour
l’asseoir sur le trône des Césars. Mais, son mari mort,
Euphrosyne n’avait plus qu’un désir, de rentrer au
plus tôt en quelque saint asile, et tous ses soins
s’appliquaient à marier sans retard le jeune empereur
son beau-fils.
loading ...