Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
1™ Année. — N° 6.

Juin 1874.

L É G Y P ï 0 L 0 GIE

JOURNAL MENSUEL PUBLIÉ A CHALON-SUR-SAONE PAR F. CHABAS

PRIX D'ABONNEMENT! UN A..N OU DOUZE NUMÉROS, 24 FRANCS.

A Chalon-sur-Saône, chez Jules DEJUSSIEU, Imprimeur;

OU S'%BO V1"K : .

A Paris, chez MAISONNEUVE & Cie, Éditeurs, 15, quai Voltaire.

Analyse de la troisième Maxime. (Suite.)

L'usage du cuir pour recevoir l'écriture remonte au moins à la IVe dynastie, d'après les
inscriptions du temple de Denderah expliquées par M. Dûmichen En signalant l'existence dans les
collections du Musée britannique d'un de ces antiques écrits sur cuir, M. S. Birch a émis l'opinion
que le papyrus pourrait n'avoir été usité qu'à une époque moins reculée \ Il est certain tout au
moins que les écrits attribués aux dieux et aux antiques générations sont parfois désignés sous ce

i

O B 21 l

nom de ajïov : q (

Le sens livre, rouleau, volume, est donc bien assuré; mais n'existe-t-il pas d'acceptions secon-
daires applicables au cas où le groupe est suivi du déterminatif O , comme dans le passage étudié ?
Le doute est permis, alors que le contexte est si peu concluant. Il faut remarquer cependant que le
mémo groupe s ^T^l se trouve encore deux fois dans notre papyrus, et que dans ces deux
nouveaux cas, au lieu de Q, il est suivi du déterminatif supplémentaire qui est très convenable

pour l'idée écriture, livre, doctrine écrite. On trouve (^^^ll et f^'^ | pour j^^*^ et

i^j°|<=^. Du reste, <=_J'^i<=^ O -est essentiellement la même locution que^Z^^^P l"^^^0,
apot-ïaua (copte xtou , liber, volumen, charta4 ). Ainsi composé , le groupe caractérise le rouleau
écrit, le volume ; avec , l'idée se reporte sur le contenu du livre. Il y a ici une nuance d'expres-
sion que les alphabets ordinaires ne peuvent faire sentir, et qui pourrait servir, par exemple, à
différencier l'expression graphique du mot livre lorsqu'il s'agit déparier d'un livre relié ou d'un
livre moral.

En définitive, avec les ressources dont nous disposons, nous ne rencontrons aucun motif de
renoncer à l'acception bien constatée livre. J'ai voulu réserver toute ma liberté d'appréciation pour
les passages de notre papyrus dans lesquels revient le même groupe ,• car ces passages ne sont pas
non plus très concluants par eux-mêmes, bien qu'ils ne s'opposent nullement au sens livre.

La Maxime égyptienne s'exprime donc dans les termes suivants, qui sont grammaticalement et
lexicographiquement exacts, sauf la découverte d'acceptions nouvelles que rien ne nous fait
supposer quant à présent : « On vien t pour rechercher tes vues (tes avis), que cela te fasse tomber sur
« les livres. »

Nous disons en français tomber sur quelqu'un pour s'acharner sur quelqu'un , tomber sur un sujet

1 Bauurk. etc. , p. 15. lûmes de Sa et de Hekapckhrot. Ibid. , 8, a, et Zeitschr.,

8 Zeitsch. 1871, 104 et 117. 1872 , 34.

3 Brugsch : Matériaux, X, I. Voyez aussi les vo- * Voir l'exemple cité p. 40 , lig. 26, ci-devant.
 
Annotationen