Fontane, Charles
Un maître de la caricature - And. Gill: 1840 - 1885 (Band 2) — Paris, [1927]

Page: 336
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fontane1827bd2/0379
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
** 336 ** ANDRÉ GILL ****

Et qu'on ne dise point que ce sont là des cas spéciaux résultant d'orga-
nisations exceptionnelles; il m'est revenu du courage, de l'espoir, de tous
les anciens que j'ai connus.

Les jeunes ont des vapeurs, des névroses, de l'ennui latent, des ironies
clichées pour tout ce qui fut admirable, un vilain dégoût de l'effort, un rire
de crécelle à tout idéal, une avide recherche du truc lucratif et rapide, une
maîtresse en coopération, des vices solitaires.

*

» »

D'où vient cette dégénérescence?

D'une fabrication ruinée d'abord : j'entends bien que les rudes soldats de
92, au retour des batailles, devaient offrir à la fécondité de leurs puissantes
épouses librement vêtues, des arguments que n'ont pu égaler, de leur échine
fléchie, les sous-préfets de l'Empire, accointés de leurs minces dames san-
glées, de la nuque à la crinoline, en d'étroits corselets.

De même, je ne saurais oublier que les Nana, dont , tantôt, l'histoire nous
fut contée, ont triomphalement, aux applaudissements du dernier règne,
inventé, vulgarisé, multiplié quantité de pratiques peu ravigotantes pour la
descendance de leurs adorateurs.

Mais ce sont là des fatalités dont on ne peut attendre un remède que du
temps et d'une éducation nouvelle.

D'ailleurs, un peu moins de muscle, de pourpre dans le sang, n'est point
ce que je déplore uniquement dans la génération actuelle. Encore que la
vaillance de la chair ait, avec celle de l'esprit, une indéniable correspon-
dance, on ne peut exciper de la fragilité à des poumons pour absoudre un
manque de souffle idéal, un dépérissement de l'entrain, de la verdeur
gauloise.

Un ardent poète regretté, Glatigny, qui, certes n'était point robuste, a
néanmoins brûlé jusqu'au bout d'une belle flamme; et, si nous n'étions en
proie à une école de découragement systématique, on pourrait peut-être
encore se tirer d'affaire, avec de violents dépuratifs.

Malheureusement il y a parti pris d'indifférence lâche, de ramollissement
hâtif. On ne voit, en haut du pavé, que rejetons de bourgeois et de ban-
quiers, pâles de sucer leurs petites cannes, héritiers, fainéants, ignorants,
railleurs; et si l'on venait dire aujourd'hui : « Tel a bien mérité de l'huma-
nité », tous répondraient en chœur : « Faut pas nous la faire! »
loading ...