Linant de Bellefonds, Louis Maurice Adolphe
Mémoire sur le lac Moeris: présenté et lu a la Société Égyptienne, le 5 juillet 1842 — Alexandria, 1843

Page: 6
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/linantdebellefonds1843/0010
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
6 MEMOIRE

■remarquable qui cominence a une grandc digue en maconnerie pres de Miiiiet el Ileit,

et va a 1'Ouest jusqu'au lac Keiroun.

On ne doit pas assigner a ces ravins une origine fort aucienne,, et il parait assez
clair qu'a une epoque 011 le Fayoum etait deja cultive, les eaux ont du rompre
leurs barrieres et couler vers le lac, approfondissant sans cesse les lits qu'elles se
seront creuses, les terres du Fayoum n'etant en effet que les dernieres et les plus
k legeres portions du limon depose par les eaux, assez loin de leur cours primitif,
sont maigres, friablcs comme de la cendre, ct ne pouvant opppser a l'action des eanx
autant de resistance que les terres d'Egypte.

Cette remarque fort simple et qiii vient a 1'appui de mon opinion sur Ja formation
du Fayoum, permet d'expli(juer tres-naturellement comment les coucbes d'un liinon
aussi peu consistant, auront cte promptement enlevees, et comment apres le delaie-
ment des bancs d'argile les coucbes calcaires elles-memes auront pu £tre entamees
par la violence et la cbiite toujours croissante des eaux. J'ai observe des effets ana-
logues produits par 1'action de torrents qu'on rencontre dans les montagnes du desert,
et de plus, ce qui se rapporte directement a nolre objet, j'ai pu voir, a la rupture de
leurs digues, les eaux du Babr Jousef se precipiter avec une grande force daus le Babr
Bella Ma lui-meme, elargir de beaucoup son lit, enlever des pierres, et culbuter le banc
qui formait la fondation d'un barrage a Tamieh. La rujiture de la digue de Miniet el Ileit
ou Neslct causa des pbenomenes semblables en bouleversant une des coucbes du bane qui
sert de fond a Babr el Ouadee ou Ncslet, et les pierres de cette coucbe furent cmployees
;i la reconstruction de la digue rompue a la tete du Babr el Neslet.

CHAPITRE DEUXIEME.

SECTION I.re

§. 7. Le lac Reiroim d'apres les citations
cles Auteurs auciens

ne peut etrc le lac Moeris.

Apres cettc description sommaire des parlies du Fayoum, qu'il importe de cbnsi-
derer dans la queslion qui nous occupe, et sur lesquelles nous aurons occasion de
revenir, il nous restc encore a exposer tres-brievemcnt les donnees qui nous som
fournies par les autcurs anciens et les vovageurs. et a cxamincr si le lac Keiroun
loading ...