Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 2,2): La religion des Egyptiens, des Arabes, des Syriens, des Perses, des Scythes, des Germains, des Gaulois, des Espagnols et des Carthaginois — Paris, 1722

Page: 282
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/montfaucon1722b/0033
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i«i L'ANTIQUITE' EX P L I QU E E'E , &c. Liv. I.
C H A P 1 T k E VI.
J. J/fr represintée à la Romaine. ÎI. Les Magiprats Romains soppofent W,
tems a l'entrée des dieux Egyptiens dans la 'faille, ill. Ils y entrent ensin
& leur culte y devient célèbre. IV. Monument d'Ifis fingnlier trouvé à Rome.
V. Autres images d'Ifis tirées de divers monumens. VI. Et des médailles.
Es Ifisque nous avons données jusqu'à present sont la plupart d'un
si marqué & h bizarre en même tems, que non

L T Es Ifisque nous avons
I j goût Egyptiens goût (
'feulement dans lus, mais aussi

dans toutes les idoles & les figures de ce payis
on le reconnoit sans peine. Les Grecs & les Romains , qui adoptèrent
les dieux Egyptiens, donnèrent à Isis 6c aux autres dieux une forme plus
lu p portable.
11. Il est vrai que Rome s'opposa lonçtemsà l'introduirions de cts mon-
streuses divinitezj l'an etc. Pison & Gabinius Coniuls les chasserent de la
ville : quatre ans après par un décret du Sénat, les temples d'Isis & de Sera-
pis furent rasez jusqu'aux fondemens : on acheva de les détruire après que
ïept ans furent écoulez. Le culte Egyptien s'y glissa encore de nouveau, &
auroit fait degrands progrès, si Aggrippa Edillc ne l'avoit défendu de nouveau,
& n'avoit ordonné qu'on ne pourroit l'exercer qu'à cinq cens pas loin de la
ville &: des fauxbourgs. Sous l'empire de Tibère le Sénat fît de nouveaux
efforts pour chasser les dieux Egyptiens.
I 11. Mais ils forcèrent tous les obstacles & s'y établirent si bien, qu'un
grand nombre de lieux publics à Rome prirent le nom d'Isis & de Serapis, Se
que leur culte ne le céda depuis à celui de pas un des autres dieux. Je ne sçai
si la figure bizarre de césdivinitez fut cause de l'opposition que les Romains
montrèrent à les recevoir ï ce qui est certain , est qu'ils les babillèrent à la
Romaine, & les Grecs à la Greque.
Pl. I V. Voici une Isis de cette , manière , 3c d'une fort belle représentation:
CXIV elle est a sille sur un grandthrône: Se a de chaque côté une aiçle & ne cède
i point pour la perfection de la sculpture, & pour la forme de l'habit aux plus
belles statues Romaines. Son ornement de têten'arienquiapprochedecelui

CAPUT VI.
/. Ijîs Komano more représentât a. II. Romani
Magijlratm dut prohibent ne dcorum jËgyp-
tiorum cuit m in urbem introducatitr. III. Dc-
mum ii m urbe receptt magnopere ctltbran~
Sur. IV. Monmicntum Ifidti swguïare Sa-
mx rtptrtum. V. Ali* ejusdtm imagines
ex vttriis eduss* monumentis. Vs. Et ex

I. T Sides iII.t quas haAcnus dedimiu pler.rque
X ./Egyptiaco more elaborat.-e iîinc ; qui ALgyp-
tiaca (cnëmita rudia iïint, atque eo modo confedla ,
ut non in Ilidc modo , sed eriam in dut iTgnss &: sche-
matibus , statim -iCgyptiacmn iculpturam oleant, £c
nullo negotio iutcrnolcantur. Gixd atque Romani,
oui >Egyptiaca numina adoptarunt, clcgamiorcm I li-
ai aliisquediis formam indiderunt.
11. Romx diu i£gyptiacii numiuibui aditus inter-
clusus fuie. Ani:o urlu's rendit* 6i6. Piso &c Gabi-

nius Consules dcos >€gypciacos ex urbe climinarunt.
Quatuor post elaplîs annis tcmpJa Kidis & Sera-
pidiï ex Seiutus coniîilto iblo a-quata fuerunt : demo*
liendi opus perfeâum est septem postea annis. Cultui
tamen ille j£gyp:iacusdenuo irreplït , latiusque m»-
nairet mil Agrippa /£diliï iplum denuo prohibuuTec,
prxcepistetque ne exerceretur propius quam quin-
gentis ab urbe Se iuburbiis paiïibus. Imperante Tibe-
rio Senacus deos ^gyptiacos exigere çonatus est.
III. Ac repngnantibus licet illis , ulque adeo R»-
mx fixerunt Tedes , uc inulta publica loca nominibin
Isidis & Serapidss insignirenmr, eorumque cultus
nulli ceteroruin numinum concederec. Neicio an
portentosa taliitm numinum figura , Romanis in cau-
i'a literie cur alla ab ingreslu in urbem arcerent : id
certum, dcos illos Romar Romana , & in Gncia
Gnva «ccepiilè vestimenca.
IV. En i Iiïdem illius forma: Se eleganci culcu
decoratam : ea in magno (olio ledec 3 Se ad urrumque
latus aquilam habet , sculptura; autem pu!cri:udin«
elegJtnuoiîbus Romanis stacuis nihil concedit. Capicis
ornatus niinl allinc lubct cum ornamencis Juperioi
des
loading ...