Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique du Département de Constantine — Sér. 5,3=46.1912(1913)

Page: 287
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1912/0340
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA STATION PRÉHISTORIQUE

DE

MECHTA-CHATEAUDUN

Nous avons relaté, dans le Recueil de la Société de
l'année 1907 i1), la découverte par M. Gustave Mercier,
d'une station préhistorique dans sa propriété à Chàteau-
dun-du-Rhumel.

Les premières fouilles pratiquées à l'époque lui avaient
permis de recueillir divers ossements humains, dont un
occipital à crête très caractéristique, des ossements d'ani-
maux brisés en fragments pour en extraire la moelle,
des silex nombreux et une grande quantité d'hélix.

La Société, décida, en 1912, sur la proposition de
M. Debruge, de pratiquer de nouvelles fouilles plus im-
portantes au môme endroit où existe, à n'en pas douter,
une mine presque inépuisable de documents. Nous avons
donc entrepris ce travail en collaboration.

<; o h * i tl v iM t i u ii s £Ciici>alcs

Le pays, qui appartient à la région des Hauts Plateaux
constantinois, est formé par une immense plaine d'allu-
vion très anciennes l2), trouée çà et là par des montagnes

(1) Recueil de 1907, p. 171.

(2| Nous pensons, avec M. Joleaud, que ces immenses dépots d'alluvions
ont dû commencer ci l'époque miocène, pour se poursuivre jusqu'à nos
jours. La plaine, au cours de l'ère tertiaire, était couverte de lacs dont les
sebakk (lagunes salées) actuelles sont les résidus.
loading ...