Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique, Historique et Géographique du Département de Constantine — Sér. 5,11=54.1922-1923

DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.13134#0453
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
relations aimables avec tous contribuèrent largement, au moment où
elle était si nécessaire, à faciliter l'union sacrée entre tous nos conci-
toyens. Aussi a-t-on pu dire de lui qu'il possédait un ensemble de
qualités qui en faisaient un homme de grande valeur en même temps
qu'un évêque de haute perfection.

D'autres, suffisamment autorisés par leurs fonctions, pourront parler
du savant théologien qu'était Mgr Bessière, de son œuvre diocésaine.
Il nous sera permis, du moins, de mentionner son brillant talent d'écri-
vain et d'orateur, et l'intérêt tout particulier qu'il portait à notre Société
archéologique. 11 a assisté plusieurs fois à nos réunions où il prit part aux
discussions sur nos travaux. Elevé en Algérie, imbu de l'amour de ce
pays et de ses populations, il connaissait tous les mouvements de l'esprit
de nos foules. A l'instar de ceux qui, à la suite de Louis Bertrand, l'au-
teur du Sanguis [Wartyrum, veulent voir dans notre pays surtout l'Afrique
latine, Mg.r Bessière y voyait l'Afrique latine et chrétienne; il voulait
renouer la chaîne des premiers chrétiens avec celle des chrétiens d'au-
jourd'hui : il voulait rendre de plus en plus féconde la semence du
sang des martyrs. Il demandait à l'archéologie nord-africaine des preuves
solides pour sa thèse. Ses idées ont été magistralement exposées dans
deux lettres pastorales l'une pour l'érection de la statue de Constantin, élo-
quent tableau de la situatiou religieuse au IVe siècle de notre ère (Cf.
Semaine Religieuse de Constantine, ire année, n° 5}; l'autre sur les origines
chrétiennes de notre Ajrique (Cf. n° 9, 2e année, du même journal).

C'est de ces idées que procéda son voyage à Djemila où, dans une
cérémonie grandiose, il célébra le sacrifice de la messe sur l'emplace-
ment même et au milieu des ruines de Ja basilique de l'évêque latin
Cresconius; c'est dans cet esprit qu'il présida, au milieu d'un concours
immense de peuple, de représentants officieux de l'autorité et de la
municipalité, des représentants de tous les cultes, à la pose de la pre-
mière pierre de l'Eglise du Coudiat.

Six années d'épiscopat c'est peu dans le Temps ; mais aussi bien rem-
plies, leur œuvre reste considérable. Certes, Mgr Bessière mérite pour
lui-même le vœu exprimé par la grande inscription sur mosaïque qui
forme le pavement du chœur de la grande basilique de Djemila et qui
signale le tombeau de Cresconius et de neuf autres évêques ses prédé-
cesseurs :

... Hujus anima réfrigérât corpus in pace quiescit

Resurrectione expectans futuram in Cnsto coronam
Consors utfiat sanctis in sede regni celestis.

A. COTJJR,

Vice-Président de la Société archéologique de Constantine
 
Annotationen