Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique, Historique et Géographique du Département de Constantine — Sér. 5,11=54.1922-1923

Page: 61
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1922_1923/0087
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
IE T TU JD E

SUR

L'ARMÉE ROMAINE D'AFRIQUE'1'

--xô ♦ o«--■

Mon Général,

Mesdames.

Messieurs,

Lorsqu'en 146 avant notre ère, le lugubre delenda
Carihago du vieux Caton eut été réalisé, les Romains,
qui étaient gens fort prudents, craignirent que l'aven-
ture africaine ne les entraînât trop loin. Aussi, dans
leur conquête, pourtant fort réduite, se contentèrent-
ils, pendant cent ans, d'une simple occupation mili-
taire, en y employant peut-être 30.000 hommes, au
début, si nous acceptons cette indication d'Orose.

Ce n'est qu'avec les Césars, puis sous les Antonins
et les Sévères que les choses devaient prendre une
autre allure, et nous assistons, dès lors, à la conquête
et à la colonisation de l'Afrique romaine, opérations
menées de front, militairement, dans lesquelles i'Ar-
mée-joua un rôle d'égale importance.

C'est de cette Armée que je me propose de vous en-
tretenir. Elle nous intéresse, en effet, particulière-
ment,par son action et ses luttes, si souvent semblables
à nos propres campagnes, par ses travaux, dont nous
retrouvons la trace à chaque pas, par sa mentalité,
enfin, tellement proche de la nôtre,que nous avons l'im-
pression d'y être en famille, chez des camarades.

Mais, sur un sujet aussi vaste, il n'est évidemment
possible que d'effleurer certaines questions

Je me bornerai donc à vous donner un aperçu géné-
ral de l'histoire et de l'organisation d'une légion ro-
maine; puis, nous prendrons la légion qui constituait
la principale torce de l'Armée d'Afrique, nous la sui-
vrons dans une de ses campagnes et j'essaierai de vous
la montrer chez elle, à Lambèse. Enfin, pour termi-
ner, je vous exposerai, en quelques mots, ce que devint
l'Armée d'Afrique au Bas-Empire.

(1) Conférence faite à la Société archéologique, le 14 juin 1923,
loading ...