Revue égyptologique — 9.1900

Page: 134
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1900/0142
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
134

Eugène Revillout.

lieu sûr les fragments en question. Je les déposai dans les salles du rez-de-chaussée du Louvre
dont les fenêtres furent garnies de matelas. Je n'en continuai pas moins, sur les papyrus
coptes du Louvre du British Muséum, etc. mes études et mes lectures à l'Institut, lectures
qui remplirent en grande partie les séances du siège et de la commune (les comptes-rendus
le prouvent). Mes découvertes sur le démotique ou le droit égyptien de toutes les périodes
ne m'empêchèrent pas ensuite de m'en occuper, et depuis bien des années je traduis et je
commente ces documents dans mes cours de copte à l'École du Louvre. Ce commentaire
est entre les mains de tous mes élèves anciens et actuels. J'ajouterai que, dans les cadres
qui renferment les papyrus du Louvre, j'ai eu soin de faire placer les traductions et les
notices. Aussi n'ai-je pas été médiocrement surpris quand un coptisant de Londres m'a pro-
posé cette année de les revoir et de les publier — trouvant trop longs, dit-il, les délais d'une
édition depuis longtemps attendue de moi. Je l'ai prié de patienter un peu en promettant
de m'exécuter dans le numéro actuel et les suivants. Voilà le motif pour lequel je renonce
pour le moment à donner à mon travail l'étendue que je projetais et à l'accompagner des
autres textes coptes et arabes soigneusement recueillis par moi sur le prophète égyptien de
Coptos. Seule la vie memphitique de Pésunthius sera reproduite ici avec sa correspondance.

N° 1.

........ù.h-<o Cèkicrojn iiATCCtop ct.M..w.e>.i!- iMfievH m

........ujeepe Te a\.neir^)pa.THC a. n^TCOop ou r&t& aic».

........&ne CT6 CTp&Tiiuoe ne &.ttgi eôkiTituoow tpiuuic

........jw.e r\t& OTrattonq 0. *?emiô.c!v.ioc npecfi/ . .

........iiMMeo* e^iTiinooTT ojtootott 3»_e rù. -ruje(epe)

. . . (rm&) mi\ eTTTûipn nujeepe imptoMC eTreme

.... ou-co_iAie oc>.

Revers.

........cvrtis. iieCTrn«ioe neniciv oith m.\i neA^ï oiiAe».

(uje>.ne) Auieutoe nciiOAioevA.

Lettre adressée à Pésunthius par deux magistrats.

«... Et ils se saisirent de ces Assyriens («.Tcoop), j'allai (les interpeller au sujet)
»de la fille d'Euphratès. Car en tout lieu les Assyriens saisissent les filles pour les amener
» à . . . ané, qui est leur général. J'ai envoyé vers lui (le diacre) Phanès avec des gens et
»par hasard le prêtre Gennade était avec eux. J'ai donc envoyé dire par leur intermédiaire :
« Laisse la fille ! » (En effet) partout ils se saisissent des filles des gens et les emmènent . .

«A mon seigneur l'apa Pésunthius, évêque de Khello et Pelaï, les lachanes de Pekos
» tes serviteurs. »

cielle au conservatoire fut faite en termes très flatteurs pour moi le 15 juillet 1872 et renvoyée au Ministre
par le président (séance du 9 mars 1872). Dans une lettre officielle, datée du 14 mars 1872, M. ST Eéné
Taillandier, secrétaire général du Ministère, m'avertit que ma nomination était signée par le Ministre.
Cela n'empêcha pas qu'à mon retour de ma mission d'Italie, après la mort de M. de Rodgé, on ne put,
dit-on, la retrouver malgré les renseignements précis fournis par M. ST Réné Taillandier. Elle fut donc
recommencée en février 1873. En juin 1876, je devins conservateur adjoint et plus tard fondateur de l'École
du Louvre et de la Revue égyptologique, chevalier de la légion d'honneur, etc.
loading ...