Revue égyptologique — 11.1904

Page: 33
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1904/0043
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Seemons inédits de Senouti.

83

boissons corporelles, quand ils sont un aliment spirituel et une boisson spirituelle! Ils s'as-
semblent pour l'orgie/ oui pour l'orgie, ces bêtes sauvages de Mélécieus, ces hommes pleins
de souillures, et tous ceux qui leur ressemblent en tout lieu. — Et beaucoup d'entre nous ont
été initiés par eux à cette pratique, parce qu'ils écoutent plus les hommes que Dieu! Tous
et toutes, parmi le peuple, apportent les pains eucharistiques. Ils nous trompent, ces hommes
insensés, en2 ordonnant des choses qui sont folles. Combien de fois ont-ils porté là l'offrande?
De nouveau encore, ils ont préparé des libations3 de cette sorte jusqu'à une multitude
de fois en un seul jour, non-seulement, jusqu'à ce qu'ils soient ivres, mais en vérité jusqu'à
ce qu'ils vomissent, comme je le sais. ■— Et moi, je sais (encore) ceci : Ils ont fait du mystère
eucharistique une occasion (de satisfaire) leur amour de la nourriture et leur incontinence,
ces gens-là dont le dieu est leur ventre et qui mettent leur4 gloire daus leur honte, ces gens
qui songent aux choses de la terre et aux choses de l'homme et non aux choses de Dieu
et aux choses célestes! L'Apôtre saint5 nous donne cet enseignement avec crainte et crie
avec une grande force :G «Que l'homme s'éprouve lui-même d'abord et, ainsi, qu'il mange
de ce pain et boive de ce breuvage. Sinon celui qui mange et boit, mange et boit sa con-
damnation.» Et c'est7 une maladie et une infirmité. — Ce sont des insensés, ces paresseux
qui s'écartent de ce qui est juste, disant à ceux qui sont endurcis dans l'erreur : «Si vous
péchez beaucoup de fois par jour, apportez souvent le pain eucharistique, et vos péchés
vous seront remis. » — Senouti.

N'est-ce pas pernicieux ce qui est venu de chez les frères de mensonge?8 — Cela,
je le divulguerai, pour que chacun le connaisse!

Ceux9 qui disent dans leur blasphème : «Nous ne devons pas porter le pain eucharis-
tique, le jour du Seigneur», ce sont des Juifs nouveaux, des hérétiques, des faux prophètes
qui sont comme des renards dans les lieux déserts,10 selon ce qui est écrit à leur sujet :
«Malheur à ceux qui prophétisent selon leur propre cœur! Ils n'ont point eu de visions de
tout.»11

Ceux qui se trompent et trompent les autres, selon ce qui est écrit, ceux-là, ne12 les
suivez pas. — Nous n'avons pas toujours entendu dire ceci : «Les Chrétiens prennent l'ha-
bitude de rester sans porter le pain eucharistique, au jour glorieux du Seigneur, en sorte
que les hommes restent sans y participer.»13 — Il en résulte que ceux qui donnent ce per-

I Fol. XXII, p. 107, col. 1.
' Col. 2.

3 Le sens du mot cêtcotê est difficile à saisir.

4 P. 108, col. 1.
6 S' Paul.

0 I Corinthiens, XI, v. 28, 29 et 30.
' Col. 2.

8 Senouti s'en prend ici à des hérétiques qui, contrairement aux Mélétiens, voulaient que le mystère
eucharistique ne fût célébré que rarement.

9 Fol. XXIII, p. 109, col. 1.

10 Ezéchiél, XIII, 4.

II Ezéchiél, XIII, 2 et 3.

12 Col. 2.

13 Sans communier.

5
loading ...