Revue égyptologique — 12.1907

Page: 114
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1907/0124
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
114

Eugène Revillout.

I, 7. le bord. Arriva le matin. Le roi ne put se lever à cause de la grandeur de l'abattement dans
lequel il était. On navigua encore.

I, 8. A ce moment, où il n'avait pu se lever, les officiers se lamentèrent, en disant : Est-ce une
chose qui peut être celle-là? Il arrivait que le roi

I, 9. repoussait tout homme au inonde. Personne ne pouvait aller pour parler au roi. Les officiers
allèrent en corps au lieu où était le roi.

I, 10. Ils dirent : Notre grand maître! Quelle est la longueur dans laquelle est le roi? Le roi dit:
Je suis par le vin très abattu. On me ramène

I, 11. à la maison. Je ne puis faire service au monde. Prévenez-moi après que sera venue l'heure.
Est-ce qu'il n'y a pas parmi vous un homme qui puisse faire un récit devant moi,

I, 12. afin que je puisse me réveiller? Ils l'écoutaient. Or, il y avait un frère royal parmi les
familiers dont le nom était Pentsati?

I, 13. . . . (Il se présenta pour parler) devant le roi. Il dit : Notre grand maître! Est-ce que point
est parvenu au roi

X, 7. n|r=rV|^(

I, 9. -£S>- H ({ f] [) o Vyû ~!^<f J I <~=>)^ T^^^ A

I, 10.

mmw AAAAAA VWWV\ ^ |—i?

T ira. O aaaaaa <S

T

I, 12. Jj^l 1j <^> (<5>") I, ^

\ T AAAAAA X-I y]
loading ...