Zahn, Wilhelm
Die schönsten Ornamente und merkwürdigsten Gemälde aus Pompeji, Herculanum und Stabiae: nach einigen Grundrissen und Ansichten nach den an Ort und Stelle gemachten Originalzeichnungen (Band 2) — Berlin, 1842/​1844

Seite: Cahier3
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/zahn1842bd2/0025
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
25.

26

III. Cahier.

21. Rmpéi 1840. Les Heures du pnntems et de l'été, de grandeur originale, provenant des fouilles de la Strada de' Mercadanti, dans une maison proche du Calcidicum, vis-à-vis la Casa
del Cignale. L'Heure du pnntems est représentée avec un agneau blanc et une corbeille de ricotta; elle rappelle les usages encore aujourdhui existants dans la Campanie et la Grande-
Grèce, où ces objets sont offerts a Pâques comme présents. Le sousvêtement de cette Heure est vert clair, celui de dessus est rouge foncé; la corbeille avec la ricotta. couleur blanc
de lait, est jauneverdatre. I,Heure de l'été, avec la faucille, a un vêtement vert, dont l'intérieur, à l'endroit où il se retrousse, présente une couleur violette; ses cheveux sont jaunes

22. Pompéi 1840. Les Heures de 1 automne et de l'hiver, de grandeur originale, pendants des précédentes de la planche 21, lesquelles représentent ensemble les quatre saisons, provenant des
fouilles de la Strada de Mercadant., dune maison proche du Calcidicum, vis-à-vis la Casa del Cignale. L'Heure de l'automne a une corbeille et une branche avec des fruits elle a un
habit vertbleu, qui est violet a 1 endroit où l'on voit le côté intérieur. La petite draperie posée sur le bras gauche et voltigeant derrière la figure est rouge cinabre, ses cheveux sont bninrouges-
les chaussures sont jaunes. I^Heure de l'hiver, qui tient dans sa main droite une paire de canards sauvages comme symbole de la chasse, et à la main gauche une branche défeuillée est
revêtue du haut en bas d^~ {«■"»» *H * ^teneur est doublé en vert; ses bottes courtes sont jaunes avec des liens bleus. Parmi les peintures antiques, c'est peutêtre pour îa
première fois que Ion a trouve toutes les quatre saisons représentées ensemble, quoique nous ayons déjà trouvé précédemment plusieurs Heures des saisons, dont les pendants avaient vrai-
semblablement été détruits. La représentation des Heures des quatre saisons se rencontre plus souvent dans les ouvrages en marbre de l'antiquité.

23 Paroi de la Casa di Castore et Polluce à Pompéi, déblayée en 1828. (La partie supérieure de la paroi, ayant été très-endommagée, je ne Tai pas dessinée 1 Cette paroi au
tr0UVe sur le tablinum, appartient au*_plus riches et aux plus beUes de pompëi. L t bleau pri jpal du ^ du ^ ^^ ^.^ ^^ 1 «-,j^

Lycomède à Scyros, ou sa n ^ avait conduit travesti sous des vêtements de fille, après lavoir ôte à son précepteur le centaure Chiron, pour le soustraire à l'expédition contre
les Troyens. Uly«® et Vmüme ^ f Acl»He, qu'ils ont reconnu parcequ',1 s est empare des armes qu'ils avaient apportées parmi des objets de toilette- le roi Lvcomède est cou
sterne de cet événement, ainsi que sa tille aînée Déidamia, qui entretenait en secret des relations d'amour avec Achille, et plus tard mit au monde Pyrrhus Dans ce tableau Tun des «lus
beaux que l'antiquité nous ait c™seives, Achille s'empare du bouclier et de l'épée Cet non de la lance), tandisque sur les monuments de marbre antiques encore existants au Musée
Pio Clémentine, à la Villa Pampnn a Home, et à la Villa Belvédère à Prascati, Achille, conformément aux récits d'Hygin, d'Apollodore et de Philostrate s'empare de la lance *1 Ulvsse
a une tunique d'un rouge plâtre, avec une bordure verte, et un manteau rouge, qui est blanc à l'intérieur; Lycomède porte un manteau rougeviolet; Déidamie dans son trouble se dénouille
de son vêtement blancbleuatre uioir de main, orné d'une tête, est couleur d'argent, le casque et le vase sont en or; le bouclier était aussi couleur d'or, mais brûlé dut la chaleur vol

canique, il est devenu rouge; ou « * P^tare a reçu du même événement une couleur rougebrune. La cassette de toilette, à gauche, ainsi que le pied droit d'Achille et le guerrier sonnant

de la trompette sont ^ f^lr he r T' m™ ^ ^ * ^ " T" ^^ ^ ** ' ^ *** ** ^ ™*^ * Crois cePend-t avoir eue^^ rec „nu"
casque et la trompette du go» ■ Lfond du panneau medial de la paroi, sur lequel se trouve la peinture principale, est rouge cinabre; le fond des deux panneaux latéraux avec les
groupes aériens de faunes de^«*-£, est bleu, comme on peut le voir aux planches coloriées déjà publiées, 17 et 27, qui représentent les groupes de la paroi opposa Le du

fambris est noir, le fond des p—^p se trouvent au-dessus du lambris, avec les centaures et les biges traînés par des chevreuils, est jaune. Le fond d^perspec^e e
blanc, les colonnes en fl«£» «>* ™W** et les autres, ainsi que la plupart des petits ornements, aussi bien sur le panneau medial que sur les deux latéraux sont iaunes La
Euterpe avec une double tinte, entre les colonnes, a un vêtement violet; la muse Thalie avec un masque et une houlette, de l'autre côté, debout entre les colonnes a^

muse
a une tunique

même où se

p^oi de la Casa de' Capitellj <*™t> »Pompéi, déblayée en 1833, de couleur originale. Cette paroi appartient à une chambre Cexèdre), à droite du péristyle du milieu là

ttouve sur la paroi oppo**> '* ■*■«> de Vénus et d'Adonis, que j'espère donner prochainement. Cette paroi, avec la peinture de la vente des Amours, que j'ai donnée en candeur

"pleins A ^ wTlT.«XïeT"iS de P°m Ct " diSti"Slie ' "' PaV ~ arra"Sement arClliteCtoal- t« - Pressant de voir tZTr£££Z

Pompa ^i-Hmfmc2macZ^, Z A; dCf a"de;,rf,0ri«inale- - **"-* <""' **/«»& * "™ve - ™ P™ dans Uta demirond, à ganche du péristyle mé-
dial dans la Casa de Cap.t , f„,lne l'encadrement d'un panneau, ou se trouve la Leda de la planche 20. Le candélabre dHerculanum est maintenant conservé au Musée

de Naples. . Pompéi Tp i

Chapiteau en m**»»^ ' «**** dont les divers fragments se trouvent epars dans les deux cours du Musée Bourbon à Naples, est, pour l'exécution du feuillage, un des

27. PoTnpéfW Groupe aérien d'un faune et tfune bacchant(, „„ gran(lem. originale. de „ Casa di Castore „, p^ ^ .^, ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^^ ^ ^^ ^ ^ ^^
6 " P 1840. Herc* a^^^ f™fur "*&***, P™**»" d'UM Pe,i"> chambre de derrière de la Casa del Cignale. Daprès Apollodore II

28. Pompéi

7, et Diodore de Sicile IV, 31, 33, 37,
Hercule fut vainqueur, mais on ne lui livra pas Joie; il

Pompéi io*u. »v.- ,. - «»6™«t,, p. — ~—~ r— ~™~~ ^.....^ ue m ^asa aei Uignale. Uaj

Joie, fille d'Eurytus roi ûve »^ tte destinée par son père pour prix a celui qui le vaincrait lui et ses fils au tir de l'arc. I

«.î„/»iit alors à la guerre *iU1^ s' les tua, s'empara d'Oechalie, prit Joie comme captive, et se rendit av*<> 0uQ h i/0ûnnnm , .,,„,.„

vainquit amis a m fe sfc , V a .,'.,, , * ' ,. nÖIt avec elle a ^aeneum, promontoire de l'île d'Eubée. Le fond de la paroi, sur

laauelle se trouve cette Velu ' uans le tableau même le ciel est bleu, les montagnes verdàtres, le sol iaunàtre verdâtre dans Ip« nmhr,e Te a r ,m , ,

la(lue „T , 0Qt bleuviolet, son vêtement a a ^ r « • ,. - i a ■ i,T ' jcimiciue, veiuaire uans les ombres. La peau de lion d Hercule est îaune;

„ s„usvéte,„e„t d'Jole es L'autre fe™/6 ^Tj^ ^ ftgm'e' T ™ * ." dr°,te/J°'e' " "" SU"étement «»*> {™é> et - ^^ *e dessus ronge clair; la draperie

qu.el,e et Joie ttennent, 'emme, qul est demere Joie, a „ne tumque jaune. Cette représentation d'Hercule semparant d'Jole, paraît ici pour la première fois entre les

ouvrages de l'antiquité. ,

oo Dp la Casa de' Capitelli colorai pei, déblayée en 1833. Ornements en couleurs, de grandeur originale T,p« i\^^ ™___™* au . ,

29. He id ^ f entier Le , g cimeui unömaie. L.es deux ornements du bas se trouvent sur la paroi blanche du tablinum, que

\p donnerai plus tard dans » wuis ornements du haut sont sur les parois iaunes du tiïclinium nui nmfi»„w i„ i n • a n , . .

je au« f de C1]tie et A f j uuCts uu uitiinium, qui renieraient les belles peintures de Bacchus avec sa suite arrivant à Naxos

auprès d'Ariane endormie? , „ . i,umn-

SO De la Casa délia Toeletta àelY Enna rodito (Venera ed' Adone) à Pompéi, déblayée le 24 août 1836 De la C*«a a* r« w i . « - , >fl <

dU' u . . ,, Qrn; du vendanum entoura a • /, . ' i» Lasa de CaPlteHi colorati a Pompéi, déblayée en 1833. Le tableau du

milieu est pris d'une par01 . uuure de son péristyle, et représente Vénus avec Adonis blessé drm, ,io. a t j ' ,

,, , ,M iien aune qui l'entourp à i . ., .„ auuuis» oiesse, uont des Amours prennent soin. La déesse aux cheveux brunjaunes a une

tunique blanche avec un «CJ * uuie a la ceinture; son voile est pareillement blanc la dranpri*. «»; «^ i i , , „.

14 f , . . 1Tliiieu d'une pierre rourrP ,i0 • . , , , ' a üraPene ^ est sur les hanches est verte, le diadème en or, le collier est en pierres

bleues et orne dans le H"uc' * ufee ue grosseur supérieure; les bracelets sont en or- rplni dp u «o».*;^ j , - « , . ,

- , . ûriPS Le bâton de Venu« ß T^, ., • ' e la Partie supérieure du bras est orne d'une pierre verte; les liens des sandales

sont ornes de pierres veii*»- ^uus est blanc avec des raies rouges et iaunes Adonis a 1pC m«»™,^ u i a . j , .

. , U1F ,„ blessure de la cuisse «railnl , . . ë„ A Jdunes- Aaoi"s a les cheveux bruns, la draperie de la jambe est rouge ac; l'Amour, qui met à Adonis

un bandage blanc sur la mes , ÖJ,e gauche, a une draperie jaune; l'Amour oui nlpnrp tipnt n» wComn- « \ * . , , > .

" . . „ . ' lin vase de métal. Tia fi ,.1*7; ^II1UUI 4^1 pleure tient un balsamaire; lautre Amour, dont on ne voit plus que les deux bras, épreint une

éponge pleine d'eau dans ni» » ^<i ngure qui est derrière Adonis sur la droitp a unp rniffp ™,-t0 „„ ■, k.( u . ' , , . .„ T ..

F & T %anX est iaune dans lft „,,„ . , ,, , uioite, a une coine verte, un habit blancjaunàtre et des manches iauneverdàtres. Le chien est brun-

rouge. Le paysage rocheux •> »o premier plan, violet et bleu dans le fond Dans ce tahlpnn 1aC «m,MO «,„„* ^ ^ i ni

, J ö , ,1'ïlprcule etTelenhus a a laoïeau, les figures sont un peu au-dessus de la grandeur naturelle; il rappelle pour la

peinture le grand tableau ft"cl , , J^ ,u^ «ecouvert à Herculanum en 1739, et naraît nrnvenir dn m^ arrï.to t „ » - . « * t i . n ^ r*-

r , «■ - . nn a trouve a Pomnpï * - P^iaid provenir au même artiste. Jusqu'à-présent, si Ion excepte le grand tableau de Diane et d'Acteon

dans la Casa di Sallustio, on Mstori pei tres-peu de peintures ou les figures soient de grandeur naturelle.

Sur l'un des deux pay*< ^ qui se trouvent dans une petite chambre, à droite du tablinum, est représenté Hercule délivrant Prométhée enchainé sur le Caucase, pendant

qu'il tue d'un coup de flèche i ^ ^^J^y0Ur venait dévorer le foie toujours renaissant de Prométhée.

Sur le second V**& ombreUe «?&&«* entouré de ses brebis, à sa droite son amante Galatée arrivant sur un dauphin, accompagnée dun Triton, et au-dessus délie un

petit Amour voltigeant tenant w** r

Les trois tableaux de essous i ^ représentant les Pygmées combattant contre les grues, se trouvent sur les parois noires du cubiculum. derrière la petite chambre,

avec les paysages historiques *im ue mentionnés.

,) Dans .a Casa délia Caccia à **# °* * ^^^ ** l834' *«* une petite chambre à droite de l'atrium, cette même scène d'Achille découvert par Ulysse;

mais lors de fouille il était déjà fort endommagé.

m

m





loading ...