L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 1,2.1899

Seite: 43
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1899/0055
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DÉCORATIF

pas un des côtés ies moins surprenants du si
curieux art de \'I. Grasset.
11 nous faudrait encore parler de M. Besnard,
Mais les chàtoiements de couleurs par lesquels son
faire habituel se manifeste au salon des aqnarel-
listes n'apprennent de iui rien qu'on ne sache dëjà.
L' Etude pour dëcoration ^ — laRentrée du Christ
à Jèrusalem, le jour des rameaux — la page prin-
cipaie, n'est, telie qu'eiie est, pas beaucoup plus
qu'une ëbauche, et i'on ne peut deviner ce qui en
adviendra.

ZF àfOMGMZA'r VAS DZ CAA 1A1MAR'.S'
Nous avons dit que M Rodin exposerait le buste
de M. Falguière, au Saion de cette année.
Ajoutonsquele grandartisteareçula commande
du monument Puvis de Chavannes. M. Rodin re-
prendra le buste qu'il Rt, ii y a sept ans, pour le
musée d'Amiens; ii l'amplihera et y ajoutera une
Rgure de femrne personniRant le « sens du beau
dans le féminin
Le Comité a demandé au Conseil municipal ie
futur square de ia Sorbonne pour ie monument à
Puvis de Chavannes.

Z'ŒCLI?A DA COÆArAAYYA AYZCA/ZÆ
M. Kari Boës expose au « Parthénon o de ia rue
des Ecoles,lacollection des photographies des œu-
vres de Constantin Meunier. Le prix est de 6 fr.
chaque, franco.
YCOAOPYY/Z/A
Boites d'aiiumettes :
La Chambre des députés vient d'autoriser ia pu-
biicité sur les boites d'aiiumettes françaises. Ce
petit fait n'intéresseraitpas l'art décoratif, si depuis
quelque ternps ia Régie n'avait pris l'habitude de
les parer de croquis de Choubrac pour costumes
de théàtre.
Les petites femmes de revue ^ n'ètaient pas
positivement des chefs d'œuvre, rnais eiies nous
permettaient d'espérer mieux un jour prochain.
Les quelques séries de boites d'aiiumettes ilius-
trées vont faire prime chez les coliectionneurs, à
moins que ies annonciers aient ie bon esprit de
faire des réciames artistiques.
Afhches nouveiles :
7<?x AMn;;;Jx, par Paui Steck ; Z<? Go^z'z? Jd? Pu:-
<//ru;<?, par Hugo d'Alési ; P/'u/zox /i. /?07a/ et
</'/<?77u, par Renë Péan ; C/7iyzr<? r/'///pa7', par
Auzolie; à/<?&s<?/;'/7^, par Lorant-Heiibronn.

AOA ZAClà/PZ'A'
Un accident nous empêche de donner aujourd'hui
ia iithographie que nous avons promise à nos
abonnés.
Nous ies prions de vouioir bien patienter quelques
semaines.
Les abonnés qui n'auraient pas reçu i'estampe
Salomë ^ de De Feure, jointe au n° 6, sont
invités à la réclamer à l'AzA </^<?07'<;/;/*-
COACOC/?A DA Z'AP/' DACOP/ir//'
Les projets de concours « bureau et son fauteil
t< jeu de cartes et " en-tête de papier à iettres «
serontexposésdansqueiques jours et nous avi-
serons immédiatement ie pubiic des heures et des
iocaux choisis.

Les concurrents sont invités à réclamer leurs
projets avant le mai. Les demandes de retour
par ia poste ou par chernin de fer doivent ètre ac-
compagnées du montant des frais, égal à celui des
frais d'envoi.
Rappelons que notre quatrième concours « //;o-
rog7a?/t/;;'<? z/'M/z^ 777<r;'xo/; </a ca^z/ung/z^? oz,; </';;/; <?o/-
/<?^*<? 3- réservé aux photographes amateurs, est Rxë
au io juiiiet 1899 (dernier déiai).
Les conditions sont ies suivantes : ies photogra-
phies doivent être collées sur carton et dans ie for-
mat 9 sur 12 ou 18 sur 24. Le choix de l'objet
photographié sera pris en considération par 1e jury
non moins que la valeur de la photographie.
Les prix sont de fr. $0 ; fr. 40 ; fr. 30 ; fr. 20.
Nous prions nos abonnés de nous réclamer les
bulletins de concours qu'il est indispensabie de
joindre aux envois

D/ÎCA/V/'A/IA/A.l /YO/V AA//A/70//A
L'an dernier, à pareilie époque, à l'occasion du
centenaire de Rougeot, fondateur de l'Ecole des
Beaux-Arts de Tours, l'administration municipale
avait organisé une Exposition et un concours d'Art
industriel, qui furent en tous points rëussis.
Devant 1e succès obtenu l'an dernier, la commis-
sion compétente vient de fixer les bases d'un nou-
veau concours d'art industiel qui s'ouvrira à Tours
en 1899.
Ce concours aura pour objet :
1. Unegarniture de foyer, comprenant : deux
landie-*s, une traverse,pelleetpincettes en ferforgé
inédits. Exécutés.
2. Un meuble dans la construction duquel les
concurrents pourront employerles métaux, l'ivoire.
etc., pour incrustations et les cuirs. Dessin etexé-
cution. Un objet en faïence à l'exception d'un plat,
mais pouvant être un vase ou panneau ou bande
céramique décorative. Dessin et exécution.
4. Une bande d'étoffe et sa bordure, dessin colo-
rié de tenture d'appartement, susceptible d'exëcu-
tion.
g. Une frange de passementerie d'ameublement et
une embrasse. Dessin colorié et exécution.
6. Un vitrail. Dessin et exécution.
/. Une reliure artistique. Dessin et exécution.
Pour être admises à concourir, les œuvres de-
vront être O7vjo777n/<?.y, et déposëes au Musée, du
au 10 juillet 1899.
Les conditions de ce concours seront publiëes,
après leur adoption par 1e Conseil Municipal, et
tenues à 1a disposition des concutrents qui en font
1a demande.
AOC/AZA DAA A//A//A-A//ZA DA A////AA77AA
Le salon dela Sociétédes Beaux-Arts deBruxelles
s'ouvrira 1e 8 avril, jusqu'au 11 juin.
Les membres effectifs de 1a Société et plusieurs
membres associés.spécialement invités à y partici-
per, ont annoncé des envois marquants.
Parrni les invités étrangers, citons : W. Holman
Hunt, le maitre préraphaélite dont les curieàtses
peintures sont si peu connues hors d'Angleterre,
René Ménard, Emile Wauters, Franck Dicksëe,
David Murray, Haverman, RenéGilbert, M. et M'"°
Taco Mesdag, Franz Stuck, Pokitonow, etc... En-
hn, Giovanni Segantini, 1e maître curieux de la vie
alpestre, y exposera un ensemble très important
de ses œuvres si originales.
loading ...