Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 1,2.1899

DOI issue: DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.34202#0155

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext

ZÆ COACOUAT DC D/PZOÆfF
L'Administration de l'Exposition a pris une
décision que nous avions souhaitée et qui i'honore :
elie a mis au concours, entre artistes français, le
diplôme des rëcompenses pour iqoo.
Le concours a ëté afhché 1e ig mai (c'est-à-dire
au lendemain de 1a parution de l'Arf Dèco/*///"/'/) et
l'esquisse au premier degré doit être remise 1e
15 juin.
Malgré 1e délai très court, laissé aux con-
currents, nous donnons ci-après les articles princi-
paux du programme ofhciel.
Les dessins seront soumis à un jury de vingt et
un membres, composé du Ministre du Commerce
et de l'Industrie, de divers hauts fonc-
tionnaires ; du Président de la Société des Artistes
français ; du Prësident de la Sociëté nationale des
Beaux-Arts; et de huit membres élus parles con-
currents. Toute latitude est laissée aux artistes
pour 1a composition de leur sujet.
Le dessin exëcuté du diplôme aura comme
dimensions o m. gg sur 0 m. qq; il devra encadrer
une réserve qui, sans affecter nëcessairement une
forme régulière, présentera une surface libre
minimum de 0 m. ^o de longueur et 0 m. 1$ de
hauteur.
Le premier degré du concours consistera dans
une esquisse de grandeur d'exécution, qui devra
être déposée au paviilon central du Palais de
l'Industrie, porte n° 1, avant 1e ig juin, à midi.
Chaque envoi sera accompagné d'une enveloppe
cachetée, contenant 1e nom et i'adresse de l'auteur
et portant, à l'extérieur, la reproduction d'un signe
ou d'une devise figurant comme signature sur
l'esquisse.
Une exposition publique des esquisses envoyées
aura lieu, du 18 au 2g juin inclusivement, dans un
local qui sera ultérieurement désigné.
Le jugement sera rendu pendant 1a durëe de
cette exposition. Le jury désignera cinq esquisses,
dont les auteurs seront admis au concours du
deuxième degré.
Le concours du second degré consistera dans
l'exécution complète et définitive, en vue de 1a
reproduction par 1a gravure en taille douce, des
dessins dont ces esquisses auront été adoptées par
le jury.
Les dessins devront être dëposés dans les bureaux
du Commissariat général, 2, avenue Rapp, avant
le 21 septembre i8qq, à midi.
11s seront exposésdu 2qseptembre au i°*'octobre
inclusivement et le jugement sera rendu pendant
la durée de cette exposition.
Un prix de 10.000 francs sera accordé pour
toute allocation à l'artiste classé le premier à la
suite du concours du second degré, et son ceuvre
sera exécutée.
Ce prix à forfait comprendra, pour l'Administra-
tion de l'Exposition, 1a propriété exclusive du
dessin du diplôme, toute reproduction quelconque
étant rigoureusement réservée à cette administra-
tion seule.

Une indemnité de 1.000 francs sera allouée à
chacun des quatre autres concurrents.yt./
L'Administration se réserve le droit de désigner
1e graveur qui sera chargéd'exécuterla planche.
Toutefois, l'artiste dont le dessin aura été adopté
présentera, à titre d'indication, une liste de trois
graveurs.
Après la clôture de l'Exposition publique, un
délai de cinq jours sera donnë aux concurrents
pour retirer les projets non primés. Passé ce délai
î'Administration déclinera toute responsabilité en
cas de détérioration ou de perte des projets.
Une prolongation du délai hxé pour ce concours
serait à souhaiter.
Au sujet de ce concours, notre confrère,
M. L. Roger-Milès fait, dans un article paru dans
l'ArZn!/'/', les réflexions suivantes auxqueiles nous
nous associons :
Quand on se rappede 1a série des diplômes dis-
tribuës depuis quarante ans aux expositions univer-
selles, ainsi qu'auxexpositionsrégiona!es,concours
agricoles et autres, on ne peut s'empêcherdefrémir
à l'emploi immodéré qui y est constaté d'allégories
prétentieuses, d'expressionsiourdes, deconceptions
navrantes en leur banalité. Tout ce que le vestiaire
du poncif et du rococo conserve de vieiliedéfroque
symboiique a été mis à contribution.
Les cornes d'abondance, les lions qui trainent
des chars avec leur queue, les hérauts qui tendent
le pavillon de leurs trompettes aux esptègleries
joyeuses d'amours en sucre, le cortège d'individus
en bois qui ont la prétention de représenter des
idëes, aulieu de concourir seulement à une belle
expression d'art, et les palmes, et ies couronnes,
et les glaives — car, en de pareils dëcors, le mot
€ ëpëe ne serait point assez solennel —- on a fait
abus de tout cela ; on en a mis partout, et il faut
en convenir, on n'a imaginé que des feuilles qui ne
marcjuent aucunement dans la production de l'es-
tampe décorative de l'ëpoque oùellesdurentnaitre,
des t'euilles qui font triste figure aux murs des foyers
industriels où elles sont accrochées.
II serait à souhaiter que, pour le concours actuel-
lement ouvert, les concurrents voulussent bien
rompre avec la convention fausse qui s'est imposèe,
depuis une cinquantaine d'annëes, pourles travaux
de cette espèce.
Qu'est-ce qu'un diplôme? C'est le moment, ou
jamais,je pense, d'essayer une dëfinition.
Un diplôme c'est une affrche d'intërieur, une
afhche... à tirage limité, et qui amême, deparcette
raison, une vertu spéciale pour recommander à ses
concitoyens celui dont le nom y est inscrit. Donc,
la première qualité que réclame un diplôme, c'est
d'être lisible, facilement lisible ; 1a Jettre à une im-
portance capitale dans sa conception.
Comprise par une homme de goùt, elle peut de-
venir un élëment décoratif très appréciable. Tous
ceux qui ont le culte du livre savent quel régal est
pour eux un arrangement de belle typographie ;
 
Annotationen