Philostratus, Flavius [Editor]; Philostratus <Iunior> [Editor]; Callistratus <Sophista> [Editor]; Vigenère, Blaise de [Transl.]; Artus, Thomas [Transl.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara, 1933-2]

Page: 253
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0275
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BESTES NOIRES.

Bul autre fut oncques,luy eusTent esté plus dures 6c insupportables qu’autant de morts îe$ vnes
sur les aucres.Iouysse doncques à labonne heurc là haut au Ciel en la vie perdurable,cette be-
niste ame du repos 6c felicité eternelle, exempte de voirtant demaux: carlamemoireicy bas
de ses signalez seruicesneperirapoint, (i’ensuis seur) ne le souuenirde ses beaux heroïques
faifts tantdechosesmemorablespar luyh heureusement exploitées durantles legitimes
guerreSjC’est àdirccontre l’enncmy dedehors,ne prendraiamaisiîn.Aurerte quant à ces qua-
treraces de chiens dont Xenophon 6c Philostrate fontmentionpour les bestes noireSj Sopho-
cle toutaucommencement delaTragedied’Aiax insensc, accomparant leso.in&: dilio-ence
que mec Ylysses pour s’informer de ses nouuelles? à celle d’vn cliaiseur5 dit ainss s

iü Ji cr cM(pep<(

%VVOÇ ï&WjMÇ CùÇ tiç sv&voç (2cicnç*

De maniere que ces chiens Laconiciens souloientestreanciennementaux Grecs,ce que nous
sontles limiers 6c chiens courans , qui ont lesentiment excellent sur cous autres, 6c chas-
sentles bestesàla seuleodeur defortloin,pourlesoutrer finalement d’haleine3&: les prendre
à force.

Eten brossant clabaudentdr dppdlent Diane lachajsenjse. II y a au Grec, ^dsv dyçs'd&iw
'&çjiovTïç. ^grotercest vn des surnoms de Diane, quine se peut pas gueres bien representer pat
vn autre mot.Mais il est assez frequent dans les Autheurs Grecs» Agathon és Tesmophorien-
m$ d’Aristophanes.

tülv r ôv opaxri spvoçfvot”

m ttQÇ&v dei&xvr dp-
. TtjMV dyçjTéç&v»

touez, cette viergc qtà conuerse ês bofcageufes mmtagnes ; chantons Diane U champtssre, ou foresti ere, oil
chasseuse. Plutarque au liure de laprudencedes animaux terressres &aquatiques, parlant d’vn cer-
tain Optatus qui honoroit souuent des premices de ses prises de la mer, 6c des montagnes, la
Deesse Dianesurnommée Agrotere 6c Di&yne î oç ttô?<Kqïç jUÆid b/d\u opd& 7toMa}tiç àyçaçdipj-
Siv'totç dyï&imtç'mv dy&idç&v d/utse Ssovx} A/xruvav. Polluxau y.rinterprecepour chasseuse : Do-
mitius en Pausanias, champestre : Hesychius, Montagnarde. Queîques-vns veulent tirer œ
Siom-là d’Agra, vn petit canton du territoire de P Attique prés la r iuiere de Nessus; là où Dianç
exerça ses prcmieres chasses, quand elle arriua là de Delos. Au moyen dequoy elle y auoit vn
îemple, 6c vne statuë eniceluy, tenant vnarcenlamain, comme dit Pausanias és Attiques. Et
cncore en vn autre endroit plus auant au mesme liurejque sous ce surnom Alcathoiis luy edisia
vn temple,aprcs qu’il eutmis àmort le Lyondu mont Citheron.Plus dans les Eliaques,vn au-
teldeuant les portes du Prytanée, L’interpretation neantmoinsde PolluxmesembLeicyk
plus à propos de toutesa

%
loading ...