Philostratus, Flavius [Editor]; Philostratus <Iunior> [Editor]; Callistratus <Sophista> [Editor]; Vigenère, Blaise de [Transl.]; Artus, Thomas [Transl.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara, 1933-2]

Page: 570
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0592
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
\Æ A T? Q V A Q

M A R S Y A S.

A R G V M E N T.


Inerve ,àce quon ditfut la premiere qui inuenta lessluttes (si
les hauts-bois d >cvn os de cerf quelle accommoda d cet infirument^
duquel s efiant ingeréede<vouloirioüeren<vnfefiin que faifoient
les Dieux 3 Iunon Venus luj vojans ainji auec fes jeux dc

chat, cverts-grifdsiresj enserles ioües quandelie fousfloit pour les entenner^
s enprindrent drire: parquoj dedesiit elle s'enalla dvne sontaine au mont
Ida, ou s’ejtant contemplée aansl'eauioüantde mefme, elle trouuaqudbon
droict on sefioitmocque d’elle, iettaldJes fluttespargrand desiit^mau-

drsantde cruelles execrations quiconque les releueroit^ le deuoüant dvrt
sort criminelfupplice. Defortunepuis-apres certam pasieur noméAlarfyas
flls d’Æagrus> l’vn des Satjres^ les retrouua : sj exercitantfans cejfey
prossta deforte quil ofa bien dêfier Apoilonfur la precelience de fon haut-bois
pardefusfa ijre, Çsi ld dejfus Les Aîufes surent d’vn commun accord prifes
pour iuges arbitres de la disiuteJefquelles balançoient defia d enattribuer

Le prix d Alarfyas^ quand sdpollon fe mitdchanter, accompagnant linjiru-
ment de fa voix, oupar ce moyen iL adioufra vne tellegrace, que Alarfyasne
pouuant faire le femblable demeura vaincu : Et ydpoiion tajant attachéd vrt
Platane le sit efcorcher defmembrer en menués pieces parvn Scjthe qui

pajjoitparla : puis le donna d enseuelird L’vn de fes difciples nommè Oljmpe,
de fon fang sesiant formèvn petit sseuue\ quidxpuis futde fon nom appellé
Aîarfjas. ‘VoilacommentleraconteHjginusau±6$. defesnarrationsfabu-
leufes : quelques autres diuerfement> mais le tout reuenant d vn.

cTdtrc tout à faidsur

O i l a le Phrygien vaincu ; &C pourtant il est peinü
icy comme vn homme du tout esperdu 8£ confus,
pour lapprchension de ce qu’il doit bien-tost souffrir:
car il preuoit assezquecest pour la dernierefoisqu'il
auraioüé defes fluttes &C chalumeaux, sestant aduan-
cé fort mal à proposde se prendre au filsde Latone:
&C pourtant il îes a iettez là par despi t contre terressans
aucune reputation desormais, parcequ’il nesoufssera
plus dedans,comme celuy qui aduoiie à ceste heure
monté. Orvoy-lc-Iâtoutdeboutensonestant contre

cc Pin,
loading ...