Philostratus, Flavius [Editor]; Philostratus <Iunior> [Editor]; Callistratus <Sophista> [Editor]; Vigenère, Blaise de [Transl.]; Artus, Thomas [Transl.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara, 1933-2]

Page: 776
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0802
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
776

PALAMEDES.

Hcrcnlc qui fut hontcusemct chasTé de là,où depuis fut edifié vn temple à Apollon surncmmé
pour cette occasion Phyxien5comme autheur de fuite: mais cettequalité se refere aush à Pan.

H Bt tmslesrlnjjahens appt llez,Myrmidons. Homere, d’où celaest pris, le specifie plus à plein au
catalogue, dans le second de l’Iliade ; «P kurùç oosoi ro nèfooyttùov K'py>ç iv vcuov, &c. To:ss

ceux qut babitoMt U PeUjgierme Argos, & Alon., & Alope, & Thercbine, & Phthté, &la Grcce aux helles
scmmes, sappelloient Myrmidons, d* GVecr Achiues, embarquex, en cinquante nauires, dw*/ esioit le chef
Achille. Strabon liure 8. citant ce lieu, interprete Argos Pelasgienne pour laThessalie. Etvn
peu plus auant, au mcsme hure; que les Myrmidonsne furent pas ainsi appeîlcz pour auoiresté
autresfois fourmis en l’Ille d’Egine,laquelle ayant par vne pellilence este toute depeuplee,ces
bestions furent transformez en hommes à la requeste d’Æacusjmais pource qu’à guise de four -
mis creusans la terre ils en ostoiét les pierres pour la rendre propre au labourage; & habitoienc
en des cauernes qu’ils cauoient pour euiter la peine & les fraiz de faire des briques : au 9. il d c
que tous les subjeds d’Achille & Patrocle, qui suiuirent Pelcus quand il s’enfuit de l’Isse d’E-
gine,surent appellez Myrmidons.

N Dtfia anoientesié dcpefchez, des Herauxparmera Leshos. Plutarqueau trai&é de la cessation des

Oracles, metqü’AgamemnonauoitneufHeraUx,& encore pouuoient-ils contenir l’assenv
blée des Grecs, & y fairc faire silence, pour le grand nombre qu’üs estoient= Ce qui est pns
d’Homcre au deuxiesme de l’Iliade.

Q Carilsutdescrépourtraïsirei &pour tellesmains héesderriere le âosjapidé. Les Autheurs varicnt Cà

cecendroit;car Dares Phrygien met qu’il fut tué d’vn coup de ssesche par Pàris,apres auoir mis
à mort Deiphobus de sa main;& que lesGrecs regreterét rort son sçauoir,son equité,clemence
& bonté : & iceluy Dares ne se ressouuenant pas de l’auoir peu auparauant taxé d’ambition
de conuoitise de commander àrarmce,qu’il auroit pour cette occasson souuentmisen trouble

&garboüille; &faitdeposer Agamemnon de sacharge, oùil r’entraparsondecez. Di&ysde
Cretéau 1. liurcdescrit,queDiomede & Vlyssse nepouuanscomporter qu’illcs preccllasten

ses enuieux. II fut brussé fort solemnellement,&: ses cendres mises dans vnvase d’or. Mais Hy-

au 13. des Metamorphoses, 011 il mtroduit AjaxTeîamonien rcprochant cecyàVlysse enfe
disputequ’ilseurent cnsemble pourles arnies dufeu Achille.

Vellet & infœhx Palawedes ejfe ïelicîia ,*

Viuerct, aut certe lethum fine crimïne haheret.

JJucm male comttch nimmm memor isie surorth

Prodert
loading ...