Philostratus, Flavius [Editor]; Philostratus <Iunior> [Editor]; Callistratus <Sophista> [Editor]; Vigenère, Blaise de [Transl.]; Artus, Thomas [Transl.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara, 1933-2]

Page: 864
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0888
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
8S4 L A S T A T V E

nutourde luy au fmde leurs cymbales ér tnbours, les Titms entrent eh tïdhtfin lkdejfit$9qui les demembre-
rewt) l'ayans amusé auecques des bibelots, despelottes, pommes de pïn, touppies-> miro 'trs & femblabUs baga-
telleries > mals Minerue furuintquï en emporta le coeur. Cependant les Titanes l'ayans defecé en mïrent
bemllir'vnepartie dans vn chauderon7& embrocheret le restepourie rofttrs lafumée duquei rost / upitereftant
Arn^sstfftl' arriué soudroya les Titanes, & racueiilit les memhres defon cherenfant, qu’tl mit entre les mains d’Apoilon,
Zls. Uquel les alla cnfîuelir au montde Parnaste, maü les Corybantes, autnment appeliez, Cabyres ? en àuoïent

fubstraict le membregenital? quilsporterentenlaToftcane, ouils shabïtucrent? enfteignansaupcupletomccs
heaux myfleres, & knr saistms reuerer ceste partie hmteufle auecques ie pannitr vn eile estoit encloft. Ce qui
auroit rneu quelques- vns ? non stans apparence, deprendre ceÇDionyfm pour Atys ? quï àuroit eftèpriuéde ce
membre. Ccs Cabyres au reste? ou Corybantes? eftoientdeux sreres? qui massacrerent le trotstefime? dwt ils en-
uelopperent la tested'vn richedrap d’efearlatte? courcmnée d’vnt beilt couronne d'or?&ainftagencéela porte-
rent enseuelir aupied du mont Olympe, ou eilesutdepuüen sortgrandrejfett dr veneration? les Preftres qut
auoient la charge de ceprecieux reliquaire estans appellez les Am&otelestes, qui desfendoient entre autres cho-
fes i’vfage de îherbe appcllée Ache, l'eftimans auoir eftéprodutte du Jang dudit Çorybame, que flcs sreres
auoient misamort? tout ainfiquelcs semmesqui ceiebsent les Thesmop/hories s abftknnent des pommesde
vrcnade ? quelles tknnent cftreproucnués du Jang dc Dïonyfw, iors qutlfut ejjandupar ieS Titanes?dont les
'rrainsenseroientdemeurczainsi rouges. Beaucoup d'autres choses allcgue encores en ce lieu là
^Clement Alexandrin,pousmüstreraùxGentils i’aucuglée erreurdeleurs idolatries,touchant
mesmement ces deuxfaudementprcsumées deïtez de Cercs 5c Bacchus3sous]esquelles ils onc
fcaschc d« voiler plusieurs grandsmysleres empruntezde ceuxdu peupie de Dieü, Sc par eux
execrablementdcstournezàlavenerationde leurs idoles. Ivlacrobe aupremier iiure du son-
ge de Scipion, chap. iz. Felo apres laTheologie d Orphée, mec quc Bacchus desmembré
ainsi par ies Titanes, ses mcmbrcs enseueiis retotirnez derechcf cn vië, n’est autre chose que
ce que les Grecs appelient vok? & les Latins mens, comme eslant nay de ce premier indiuiduL
indiuisible, lequel se depart à tousles viuans, ôzapres leurdeceds retourns derechef à son
premier indiüidu, dont iiest party, accomplistant pai' ce moyenla reuolution des offices&:
fondions de ce monde, sans se departir des secrets mysteres de la narurc, mais Phurunty aiie-
gorise de ceste sortc : Nous tronuons ésftcsions Grecques., que Bacchm ayant cstc desmembrépar lesTita-
nesjfit dereches rajftmblé en vn par Rhea,Jotts lesqueis enueloppemens lcs autheurs de ccftcsabie nont voulrt
preftuppojer autre chojeftnon que ies laboureurs & vignerons? quiJont comrne enfansde ia terre? ont rajftm-
blé& confondu pejle-mefe les grappes de raisins dont cftprouenuè ctfte precieujè üqueurde vin redmtte ert
vn corps, qui auparauant eftoitespanduè enplûsieurspartiesseparéesl’vnede l’autre. Mais combien trop
mieux nostre Religion, quiselonles enseignemens deson Redempteur, reduit tpucescesaÜe-
goriesde pain composé de plusieurs grainsôz espis de bled; &deviii, exprimé cle pîustéurs
grains 5c grappes de raifîns, à la communion des fidelies, qui estans separez seion leurs indiui-
dus, se viennent à vnir ensemble cn vn seul corps de l’Egiise Catholique, 5c au Sacrement d’L
GelleCommunion, sous lesespecesde pain &de vin, transmuées realement au Corps&au
Sang de nostre Savvevr.

\ Or combienque l’on confonde les Orgies auecques IesBacchanales, les Liberales, 5c
Dionysiennes, neantmoins il y a de la difference entre toutes ces payennes ceremonies 5c so-
lemnitez, car les Liberales se celebroient tousles ansle dixseptiesmc de Mars, ou les ieunes
cnfansde seize à dixsept ans souloient laister leurpretexte,&fptendreIatogue,qui estoitla
robbe virile,autrementditte i’accoustrement librc, pour les causes qu’en enseigneOuide au
troisiesmedesFastes,&:cede lamain propre du Preteur en pleinauditoire,aüecques Ieur sur-
nom, si que de iàen auant ils estoient capables d’estre enroollez és legions, 5c de paruenir aux
charges &:digniteZ de laRcpublique. ■

Rejiat vt imtcniam quare toga libera detur
Luciferü ptteris candide Bacche tuis.

• Sitic quod ipje puer ftmper iuucmstquc viderts,

Et media eft atas inter vtrumque tibi.

Sinc quod es liber? vcftis quoque libera per te
Sumitur, & vitx hbcrioris itcr.

MaislesBacchanales se celebroient tousîesmoîsiusqu’à cé que finalement elles furent dtï
tout abolies pour les occasionsque nous amenerons cy-apres du trente-neufiesme de Tite«*
Liue. Et les Dionysienncsou Orgiesne lestoientquedctroisen troisans,dontonîesappella
Trieteriques, commeil a estédit cy-destlis. Encoresen y eut-ii de trois manieres à Athenes,
l’vne au plat pays, 5c à ia campagne és bourgs 5c vilîages, au mois de ?ofideon? qui cor-
respond pour la piuspartànostre Decembre: l’autre au mois Laneon, autrement Gamelion,
qui eschet en Ianuier 5c Feurier, 5c est le dernierde i’Hyuer, dont vint aux ministresses do
Bacchus ie nom de Lenécs : 5c ia troistesmejqui estoient les Dionysiennes en celuy d'Elaphobo-
àon? ou Feurier: Teilementque toutes ces trois se suiuoient queue à queuë durant ies trois

moi?
loading ...