Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 878
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0902
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
g7s la statve de cvpid.

assidue! &: fort granden leurs fourneaux, lanecessiîé lcur apprend cela. II yen a d’excellentes
icy \ Paris, où l'on peut messer dcs tets de creuiets bien broyezmenus 8c sassez, pour larendre
encore plus ferme8csoiide. Etpourceque toute terre enserecuisant efl; subjeaeàse laseher
creuasser, le meilleursera de ies ioindre ie plus pres l’vne dc Fautre qu'il serapossible, afin
qu’ily en ait rnoins és iointures 8c assemblemes,car le bronze estant en bain 8c fondu s en pour-
roit fuïr par là, 8>c y cherchantquelque eschappatoiregasterlcpauédufourneau: le restedu-
quel tant les parois que la couuerture se peuuent faire de thuillots maçonnez de Iamesme ter-
re. Au regard de ses proportions &mesures elles varient sclon laquantitédu metal qu’on y
veut fondre tant ensalargeur& hauteur,qu’en Fouuerturedesesbouches,dontiIy ena deux
és costés par où sort la ssamme, 8c vnc autre par le derriere iointe au petit four où 1 on met le
bois par vn trou d’en-haut, par laqueile entre la ssamme dedans le grand où est le bronze, come
en vn four à vent de reuerberation, qui la fait tournoyer pour cherehcr 1 issiië, qui luy estanc
desniéepar le trou d’en-haut, caron le bousche soudain qu’ony a ietré le bois auec vn couucr-
cle de fer, parce que le feu tendtousiours en haut de son naturel, par ce moyen eile ie vient ra-
battre sur le bronze,qu elIe cschausfe 8c fond, tant qu’il couie a son heure determinee, plustost
ouplus tard, selon la quantité d’iceluy,&: lachaleurqu’on luy aura administrée deuëment sans
aucune discontinuation, d autant que ces interualles ont accoustumé de le rendre plus rebelle
à fondre,8c engedrent vne crouste dure au dessùs, qui cst souuent caiste de plusieurs inconue-
niens aux fondeurs. V oire mesme que quelquesfois le metal au lieu de couler se calcine,à quoy
l’onremedie auec de l’estain qu’on iette parmy,&:autres dexteritez 8cremedes assez cogneus à
ceuxqui manientlesmetaux&:lefeu,dont lesa&ionssont fortdifficilesàlimiterV II y apuis-
apresles souspiraux, quatre enn5bre, paroù euadelafumée, largespour y mcttre lamoitiédu
poing. Et fïnalement le pertuys par où doit sortir le metal dans la coulloiiere, lequel se creuse
dans vne bricquc maçonnée fermement aux deux costcz,mais il faut que ce pertuys soit vn peu
pluslarge par lededansque par le dehors, &:pareillement le tamponqui lebousche, afinde
mieux l’estoupperencontre l’impetuosstédu metal, quiestant fondu vient charger làcontrc,
ainfî que l’cau d’vn estang en la bonde de la chaussee, à cause du panchant du fonds, 8c ioindre
ce tamponau trou de la bricque, auec de la cendre sassee menu, 8c delayée auec de l’eau, afîn
qu’il nc face pas trop de ressstance contre le coup de la periere. Au deuant de laquelle bricque
en fautasseoir vne autre percée de mesme,mais tout au rebours, car il faut que Fouuerture soic
plus large en dehors du costé de la coulloüere,que parle dedas vers la bricque.II y apuis apres
l’autre moindre fourneau où Fon iette lc bois,comme il a esté dit cy-dessùs,mais le fonds d’i-
celuy, qui est aucunement plus bas qüe la bouche par où entre la ssamme dedans legrand, doic
estre planché d’vne grille de barreaux de fer, distans d’vn pouce l’vn de Fautre, afîn que par là
les cendres 8c la braise sauallent en la fosse qu’on aura cauée au dessous,&: qu’on les puisse re -
tirer de là auec vn rable de fer, de peur qu’ellc s en remplisse, &: par consequent estouffe l’air
qui doit resueiller Fa£tion du feu. Ilnefautpasoublier aurestede recuirc tous cesfourneaux
par vingt-quatre heures, y donnant le feu peu à peu,& par degrez cduenabies tant qu’ils soient
bien secs,&: ne iettet plus de fumées ny de vapeurs qui empescheroient le bronze à couler nec
8c liquide comme il est besoin. Et en le mettant dans le fourneau on doitprendre garde d’arrâ-
ger les pieces debout, 8c non de plat l’vne sur l’autre, afin qu’il y ait de l’air entre-deux,que s’il
y en faut mettre d’autresde sürcrez apresque celuydufourneau sera prest à fondre, on l’es-
chauffera deuant à l’vne des bouches, de peur qu’il ne refroidisse le reste,&: ne retarde d’autanc
la bcsongne. II y ad’autresconssderationslàdessùs^uenoustoucheronsplusàplainen nostre
trai&é dc l’artilleriesur l’art militaire d’Onosander Autheur Grec parnousmis en lague Fran-
çoise, auec des annotations dessiis : Parquoy nousfinironsicy ce propos apres auoir ditque les
fîgures d’or&d argentsefont delames, ausquellesonfaitprendrelaformequ’on veut surdes
modelles de bronze qui aurontesté iettez de fonte dans descreux deplastre,Ies battant desslis
auec des outils de fer plats &: mousses tant qu’elles ayent reoeu le plus de ressemblâce du mo-
delle qu’il seraposfible, puis on lesaeheue de parfaire en les cizeliant comme il faut,& soude-
l’on finalement les pieces cnsemble,mais cela depend de Fart de Forfaiuerie où Phydias fut le
plus excellent ouurier qui fut oncques. Et d’autant que Callistrate ne parie que des statuës de
marbre &: de bronze, nous reseruerons celles-cy à vne autre-fois, &: nous cotentans de ce que
nousauons dit de tous cesartificescy-dessùs, reuiendronsanx particularitezde la statuë,apre$
que nousaurons parlédessoudeures,dont mal-aisémcnt lesouuragesdebronze, &:d’autres
metaux se peuuent passer 8c îl y en a tant de disficultez&: incertitude dans les Autheurs,qu’on
n’y sçauroitasseoirnullepartlepiedferme, tant ilsy vontàtastons, priuezdetoute experien»
ce, siqu’il n’estpossible d’enrienrecueilIirdecertain.MesmementésIurisconsultes,qui l’ont
embroüillé plusque tout le reste, par fautede s’en estreinstruits deceuxqui manioient cet
art. Parquoy nous en mettions icy vn extraift deceque nous en auons traidé plus au long
ailleurs.

D E
loading ...