Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Bulletin de l'Institut Egyptien — 2.Ser. 1.1880(1882)

Page: 25
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bie1880/0039
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
tionnés ci-dessus ; 2° de leur provenance ; 3° enfin de leurs
dates respect!vers.

Il faut noter aussi que bien que cette communication ait
spécialement en vue les trois papyrus exposés au Musée de
Boulaq, cependant les observations que j'aurai l'honneur de
présenter peuvent s'appliquer à tous les papyrus coptes. J'ai
en précédemment l'occasion de lire et d'examiner une
quinzaine des papyrus du Musée de Boulaq ; j'en ai vu d'au-
tres, possédés par des particuliers, puis vendus à divers
Musées européens ; je connais à peu près, d'après les publi-
cations faites par divers savants, la majeure partie des pa-
pyrus qui sont conservés en Europe, et je puis dire avec
certitude que tous se ressemblent quant à la forme et au
contenu.

Arrivant maintenant au premier des trois points que je
me suis proposé de développer devant vous, Messieurs, je
dirai que les papyrus coptes du Musée de Boulaq, et tous
ceux que j'ai pu examiner ou connaître sont des actes publics
et solennels, dressés sous la protection des lois de l'Etat.
Parmi ceux de Boulaq, j'en ai vu jadis un qui contenait le
testament d'un certain moine nommé Paham, qui disposait
de certaines chambres du couvent en faveur d'autres moines.
Parmi les trois papyrus actuellement exposés au Musée de
Boulaq, celui qui porte la date de l'année 451 de Dioclétien,
et de l'année 11-1 de l'hégire, aujourd'hui mutilé, autrefois
long et calligraphié avec une beauté surprenante, contient
un acte de donation im mobilière qu ' un certaine Anne, fille de
feue Taham, fait à un monastère.

Mais ces exemples de testaments et de donations immo-
bilières sont assez rares.

En général, les papyrus coptes sont les actes par lesquels
des parents consacrent solennellement leurs fils au service de
loading ...