Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Bulletin de l'Institut Egyptien — 2.Ser. 1.1880(1882)

Page: 67
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bie1880/0081
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'EMPLOI
DE L'ARABE VULGAIRE DANS L'ENSEIGNEMENT

par M. Kabis.

(Séance du 4 Juin 1380;.

En Egypte, et dans tous les pays d'Orient où l'arabe
est en usage, il y a deux langues essentiellement distinctes.
Il y a d'abord la langue appelée Nahoni (grammaticale)
celle des anciens Modharites, qui, à l'époque où Mahommet
accomplissait sa carrière, avait atteint son âge d'or, et dans
laquelle il publia son Coran. Cette langue est à désinences
comme le grec et le latin, et sa grammaire, à laquelle
les Arabes appliquèrent toutes les subtilités scholastiques
dérivées chez eux des livres d'Aristote, est devenue tel-
lement compliquée, qu'elle occasionna la composition d'un
nombre incroyable d'ouvrages. Tous les talents s'en occu-
pèrent, et les subtilités atteignirent un tel degré que
sur des points assez importants les grammairiens ne sont
pas d'accord.

A côté de cette langue, qu'on peut appeler savante on
docte, existent partout en Orient des patois ou dialectes
loading ...