Bulletin du Musée National de Varsovie — 16.1975

Page: 30
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1975/0040
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
en Pologne et à l'étranger, en particulier aux Etats-Unis. La peinture de Witkacy1, qui, de
son vivant encore, suscitait des jugements controversables à l'extrême, n'a toujours pas à ce
jour, d'élaboration complète et exhaustive-.

Il semble que dans la création de Witkacy—peintre, on s'intéresse peut-être moins aux dif-
férentes oeuvres qu'au rapport qui existe entre sa peinture et sa conception de l'art, qui elle-
même devenait art, comme cela se passait dans un autre système esthétique, d'ailleurs différent,
chez Władysław Strzemiński. Aussi ne peut-on, sans s'exposer à des malentendus fondamen-
taux, examiner séparément les tableaux de Witkacy, mais leurs séries et encore, en liaison avec
un contexte plus large de son activité et de sa théorie de l'art. En admettant la déclaration
de Porębski que "Witkacy sut se trouver à la hauteur des problèmes de son époque lorsqu'il
cessa de peindre"3, nous ne pouvons exclure de nos considérations les travaux également de

1. Witkiewicz utilisait comme peintre, surtout pour les travaux qu'i 1 appréciait beaucoup, cette forme badine qui se com-
posait de la première syllabe de son nom et des deux dernières de son second prénom, pour ne distinguer plus nette-
ment de son père, Stanisław Witkiewicz.

2. L'exposition qui s'est tenue en 1957 à Nowy Targ, à Wroclaw et à Opole, et, en 1958, à Varsovie, fut une présentation
à ,,l'état brut" d'un choix de portraits de plusieurs collections privées, principalement de Teodor Bialynicki-Birula. L'ex-
position, en 1959 à Zakopane, de 143 travaux (portraits et plusieurs compositions) provenant de collections privées de
cette localité, eut un caractère semblable. L'exposition organisée en 1966 par le Musée National de Cracovie présentait
un matériel sensiblement plus complet et documenté par un ample catalogue—tableaux à l'huile, pastels et dessins,
aussi bien compositions que portraits — mais ne tentait pas encore d'analyse; plus profonde du phénomène qui échap-
pait aux classifications admises. Ouverte en 1967, à Zielona Góra, l'exposition "La Parole et l'Image", qui essayiait d'in_
diquer les relations concrètes de la pensée théorique et de la création picturale de trois artistes d'avant-garde: Witkacy
Leon Chwîtek et Władysław Strzemiński, n'eut pas de catalogue. Le Musée de la Pomeranie Centrale exposa, lui auss
sans catalogue, en 1969 à Słupsk, un ensemble de portraits de sa propre collection.

Sur quatre expositions organisées à l'étranger, une qui réunissait 50 travaux et qui accompagnait en 1966 des specta-
cles de théâtre à Florence ne fut documentée que d'un imprimé de quelques pages; deux autres tenues en Tchécoslova-
quie, en 1968 et en 1970, se terminèrent sans avoir suscité de plus grand écho. L'exposition implantée en 1974 par le Musée
d'Art de Łódź à Essen, permit enfin au public étranger, grâce à un catalogue richement illustré et muni d'une documenta-
tion appropriée de voir plus clair dans des problèmes complexes. Les intéressants textes de M. Porębski et de L. Sokół
se bornent nécessairement aux questions les plus générales en matière de peinture et de théâtre et à la définition de la
plaae de l'artiste dans l'art polonais et mondial. D'autres textes de M. Porębski sont consacrés à ce problème et à la ques-
tion de la théorie de la couleur que Witkacy formula dans le cadre de la théorie de la Forme Pure tandis qu'un ouvrage
plus vaste de A. Kostołowski traite du problème du portrait dans l'oeuvre dc Witkacy. Néanmoins, on n'a toujours pas
pleinement inventorié les travaux de peinture de l'artiste ni effectué d'études plus détaillées qui permettraient non seule-
ment d'établir une chronologie correcte, mais encore — ce qui est plus important — de corriger les interprétations. Mes
travaux parus jusqu'alors se basent eux aussi sur des matériaux qui ne sont pas encore suffisamment complets et exi-
geront de nombreuses précisions et des compléments.

Voir: Wystawa malarstwa. 100 portretów "Firmy S.I, Witkiewicz", Warszawa, 1958 (catalogue avec introduction de M. Ma-
słowski et une evocation de M.R.); Stanisław Ignacy Witkiewicz, Zakopane, 1959 (catalogue avec une introduction de
F. Strążyski). H. Blum, Stanisław Ignacy Witkiewicz. Twórczość plastyczna, Katalog wystawy, Muzeum Narodowe w
Krakowie, Kraków, 1966 (contient 261 travaux présentés par Z. Kucielska et Z. Tobiaszowa). L'exposition s'est tenue
également en 1967 à Varsovie et à Poznan. La même année, un choix de travaux de cette exposition fut présenté à Sopot
avec le catalogue: Siaîiislaw Ignacy Witkietvicz 1885-1939, Gdańsk, 1967. 1. Jakimowicz, "Witkacy, Chwistek,
Strzemiński", Miesięcznik Literacki, IV, 1969, no 6, p. 58-61. Stanisław IgnacyWitkiewicz 1885-1939, Museum
Folkwang, Essen 31. October— 10. December 1974 (catalogue élaboré par: R. Stanisławski, J. Ładnowska, J. Ojrzyński).
M. Porębski, Kubizm. Wprowadzenie do sztuki XX wieku, Warszawa, 1966, p. 140-143; le même auteur, "Miejsce Witka-
cego", Interregnum. Studia z historii sztuki polskiej XIX i XX wieku, Warszawa, 1975, p. 193-236. A. Kostołowski,
"Firma portretowa „S.I. Witkiewicz'*. Próba interpretacji", Studia Muzealne, VII, 1969, p. 77-98. I. Jakimowicz,
"Malarskie konsekwencje Czystej Formy", Przegląd Humanistyczny, XVIII, 1974, no 7, p. 49-67; no 8, p. 37-53.

3. M. Porębski, Interregnum... p. 292.

30
loading ...